1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : où se procurer des masques transparents ?

VU DANS LA PRESSE - Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées, a appelé samedi 22 août, à "généraliser" les masques transparents.

Les masques transparents sont déjà commercialisés en France
Les masques transparents sont déjà commercialisés en France Crédit : BRUNO FAHY / Belga / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Ils protègent du Covid-19 et facilitent la communication. Les masques transparents, considérés comme une avancée en cette période de pandémie pour les sourds et malentendants qui lisent sur les lèvres, sont encore trop peu développés à cause de leur prix élevé.

La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, dit vouloir ”élargir la diffusion de ce masque” pour en faire baisser le prix et ainsi le rendre accessible au plus grand nombre. “Il faut pouvoir démultiplier la production, en faire la promotion pour intéresser le plus grand nombre, développer les commandes qui permettront de baisser les prix de production”, explique-t-elle.

Nous avons déjà deux modèles qui ont passé l’homologation car il faut absolument assurer leur fonction première, qui est la protection contre le Covid. Il y a deux autres modèles qui arrivent. Comme souvent, des choses qui sont développées pour un type de handicap vont servir pour le bien commun”, estime Sophie Cluzel.

Deux types de masques commercialisés

Il est possible de se procurer le "Masque inclusif",(à fenêtre anti-projection lavable et anti-buée) qui a été conçu par une start-up française et produit par APF Entreprises (France Handicap). Il est vendu 10,90 euros l’unité et réservé à un usage non sanitaire de catégorie 1. Amazon a déjà choisi d'en équiper ses collaborateurs français. 

Le second masque commercialisé, "Smile" (ou masque sourire), est disponible sur le site de la société de bijoux pour prothèses auditives, Odiora. Le prix varie entre 13 et 15 euros. S’il n’est pas encore certifié par l’Association française de normalisation (AFNOR), "il est conçu à partir de leurs recommandations", précise la marque à Santé Magazine. Deux autres prototypes pourraient être prochainement approuvés, selon le site Handicap.fr.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Handicap
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants