1 min de lecture Vaccin

Coronavirus : "On ne sait pas l'efficacité" du vaccin russe, explique une infectiologue

INVITÉE RTL - Ce mardi 11 août, Vladimir Poutine a annoncé que la Russie avait développé le premier vaccin au monde contre le coronavirus. L'infectiologue Anne-Claude Crémieux revient sur cette annonce.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Castex "a raison d'être inquiet", estime l'infectiologue Anne-Claude Crémieux Crédit Image : Alexey NIKOLSKY / Sputnik / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Valentin Deleforterie

Faut-il croire en l'annonce de Vladimir Poutine, qui affirme que la Russie a mis au point un vaccin contre le coronavirus ? "Comme tout le monde, on ne sait pas exactement l'efficacité de ce vaccin et son innocuité puisque nous n'avons pas eu accès aux données scientifiques", explique Anne-Claude Crémieux, qui rappelle que pour les autres vaccins, "on a pu apprécier au travers des publications scientifiques les résultats des premières phases d'introduction chez l'homme".

Selon l'infectiologue, l'OMS n'a pas les moyens de juger dans la mesure où elle n'a pas accès à l'ensemble des données concernant l'efficacité de ce vaccin, que ce soit "des données expérimentales chez le singe macaque qui donnent une première idée de l'efficacité [...] ou que ce soit des données des premières introductions chez l'homme qui sont importantes pour vérifier l’innocuité".

Au niveau technologique, "ce n'est pas une aberration"

Anne-Claude Crémieux précise cependant que la technologie utilisée pour ce vaccin est également employée par d'autres industriels. La méthode consiste à utiliser "un autre virus qui sert de vecteur à la partie du coronavirus qui va déclencher la réponse immunitaire et protectrice, on l'espère, chez l'homme [...] Sur le plan technologique, ce n'est pas une aberration", estime la médecin de l'hôpital Saint-Louis.

Elle souligne en revanche le caractère "inhabituel" du fait que les données scientifiques n'aient pas été rendues publiques. "On a l'impression qu'au fond, ils vont sauter une phase [...] où le vaccin est administré à plusieurs milliers, voire dizaines de milliers de personnes, et où l'on compare ce groupe vacciné à un groupe non-vacciné pour faire réellement la preuve de l'efficacité du vaccin", conclut la professeure. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus Vladimir Poutine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants