1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : non, le vin ne protège pas de la Covid-19
2 min de lecture

Coronavirus : non, le vin ne protège pas de la Covid-19

FACT CHECKING - Depuis le début de l'année, des publications virales affirment que le vin protège de la Covid-19. Qu'en est-il ?

Un verre de vin rouge (illustration)
Un verre de vin rouge (illustration)
Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Coronavirus : non, le vin ne protège pas de la Covid-19
03:05
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Benjamin Hue

Lorsque nous sommes tombés sur ces messages affirmant que le vin était une barrière efficace contre la covid, comment ne pas se réjouir ? En France nous n’arrivons pas à produire de vaccins mais vu le nombre de vignobles dans le pays, le coronavirus pourrait vite devenir un lointain cauchemar, tous à nos tire-bouchons…Et en fait non, le vin ne protège pas de la Covid-19. 

Tout a commencé par une publication du site spécialisé dans la culture de la treille baptisé Vitisphère. Le 2 février, on pouvait y lire un article intitulé, "Une nouvelle étude confirme que le vin protège de la Covid-19". 

Comme cela arrive souvent, l’article est relayé sur Facebook et Twitter, commenté, salué. On y lit des "Youpi !" alors que d’autres sont beaucoup plus sceptiques, comme le généticien et président de la Ligue nationale contre le cancer, Axel Kahn. Le 4 février, il publie un tweet en ces termes "Trop c’est trop, ces gens n’ont aucune limite, le vin n’en protège et l’alcool tue"

Le lendemain Vitisphère change le titre de sa publication sur son site en "Une nouvelle étude étaye l'hypothèse d'un effet protecteur des composés du vin contre la Covid-19" expliquant qu'à la suite de nombreux retours, il fallait être plus explicatif. Mais le contenu de l’article lui est toujours lisible. 

De quelles études parle-t-on ?

À lire aussi

Il s’agit d’une étude de l’Université de médecine de Taïwan publiée le 1er décembre dernier dans la revue spécialisée American Journal of Cancer Research. Ces chercheurs ont découvert que l’acide tannique, notamment présent dans le raisin et le vin, inhibe efficacement l'activité de deux enzymes clés du virus et l’empêche de pénétrer dans les tissus cellulaires. 

Une fois dit ça, inutile de vous jeter sur la première bouteille de vin venue car ça ne servira à rien. Premièrement, l’étude a été menée in vitro en laboratoire et le passage in vivo, à l’être humain, a des résultats très différents. Deuxièmement, on trouve l’acide tannique dans le thé vert également, mais aussi dans des fruits comme la banane ou les framboises. 

Enfin, l’alcool à forte dose est dangereux pour la santé, ça on le sait, donc l’argument du soir, "Je vais boire un coup pour noyer le virus, comme tous les soirs depuis un an" est inefficace.

Des études souvent détournées de leur but initial

L’idée des chercheurs taïwanais n’est pas de dire que le vin est bon contre la Covid, il est de dire que le tannin pourrait représenter une éventuelle barrière. Ensuite, beaucoup interprètent certaines études comme il le souhaitent. Certains lobbys peuvent manœuvrer dans ce sens. 

Là, c’est le vin mais au printemps dernier, on parlait du tabac. Une étude scientifique parlait de la nicotine comme un effet protecteur, des résultat depuis discutés puisque les fumeurs contracteraient des formes plus graves de la Covid. Le lobby du tabac n’avait pas hésité à relayer cette étude plus qu’une autre. Un jour, il y aura une étude sur les études, il ne faudra pas la rater.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/