1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : la Guyane craint la diffusion du variant brésilien
1 min de lecture

Coronavirus : la Guyane craint la diffusion du variant brésilien

Le variant P.1, souche très contagieuse de la Covid-19, est à l'origine de la majorité des contaminations dans la région française d'Amérique du Sud.

Le centre hospitalier de Cayenne, en Guyane.
Le centre hospitalier de Cayenne, en Guyane.
Crédit : jody amiet / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

L'inquiétude augmente au sujet du variant P.1, aussi appelé V3, qui a amené la France à suspendre ses liaisons avec le Brésil ce mardi 13 avril. Ce même jour, l'État sud-américain enregistrait plus de 82.000 nouvelles contaminations. Selon une analyse effectuée dans la ville de Manaus, ce variant pourrait être jusque 2,5 fois plus contagieux que la souche historique.

Une circulation intense du virus qui n'est pas sans conséquence pour la Guyane, qui partage plus de 700 kilomètres avec le Brésil. Le 13 avril, le taux d'incidence consolidé sur les sept jours précédents était de 140 cas pour 100.00 habitants. Un nombre en-deca de la moyenne nationale (404 cas pour 100.000 habitants au 04 avril), mais qui augmente quotidiennement. Le 6 avril, le taux d'incidence guyanais était de 82.

"Cette nouvelle hausse est à relier avec la hausse de la circulation des variants qui se poursuit également. Le variant V3 est majoritaire parmi les souches circulant en Guyane", notait Santé publique France dans un point publié le 8 avril. Du 29 mars au 4 avril, le variant brésilien était à l'origine de plus de 76% des contaminations dans la région.

Dans une communication du 12 avril, l'Agence régionale de santé (ARS) de Guyane détaille certains aménagements qui pourraient intervenir pour faire face à cette troisième vague. "Avec les variants, notamment le P.1 brésilien majoritaire en Guyane, certaines certitudes pourraient être balayées", est-il souligné. Des admissions directement en réanimation, sans passage par la case hospitalisation, sont notamment évoquées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/