1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Coronavirus en France : les pistes à l'étude pour un redémarrage à partir de "mi-mai"
3 min de lecture

Coronavirus en France : les pistes à l'étude pour un redémarrage à partir de "mi-mai"

DÉCRYPTAGE - Une réunion présidée par Emmanuel Macron doit se tenir jeudi 15 avril pour évoquer les conditions du redémarrage du pays. Une sortie du confinement qui s'annonce étalée dans le temps, contrairement à mai dernier.

Emmanuel Macron, le 2 avril 2021
Emmanuel Macron, le 2 avril 2021
Crédit : JEFF PACHOUD / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

Dessiner une perspective de sortie de crise. Emmanuel Macron avait fixé, lors de sa dernière allocution, l'horizon à la "mi-mai" pour un début de retour à la vie au sein du pays. Il avait évoqué le cas des bars, des restaurants et aussi des musées. 

Pour tenir cette échéance, le chef de l'État va présider une réunion sur la réouverture des lieux fermés. Cette réunion rattisera large. Jean Castex y sera présent. A ses côtés, plusieurs membres du gouvernement sont convoqués : les ministres Olivier Véran (Santé), Bruno Le Maire (Économie), Jean-Michel Blanquer (Éducation), Gérald Darmanin (Intérieur). 

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal et les ministres de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, du Travail Élisabeth Borne, de la Culture Roselyne Bachelot, des PME Alain Griset, du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, des Affaires européennes Clément Beaune et des Sports Roxana Maracineanu seront aussi présents.

Un "protocole par métier" et des jauges par secteur

Un rendez-vous crucial. "Les gens sont inquiets tant qu'il n'y a pas de visibilité, nous explique un membre du gouvernement. La réunion à l'Élysée a pour but de cadrer les conditions de reprise. Le président de la République veut donner de l'espoir et une perspective". Comment va s'articuler cette sortie du confinement ? Selon les premières pistes évoquées, les modalités seront bien différentes de celles de mai dernier. 

À lire aussi

Hors de question pour l'instant de rouvrir d'un coup tous les commerces et les restaurants. Reste à définir les critères et la stratégie à adopter : cette reprise se fera-t-elle secteur par secteur ? Les données sanitaires tiendront-elles la corde dans les négociations ? À moins que les choix politiques ne s'imposent ? "Un mix de tout cela, élude un macroniste. On ne peut pas réfléchir en 100% sanitaire ou en 100% économique"

Une mission d'information du Sénat recommande un redémarrage progressif des lieux culturels en fonction du risque et sur autorisation du préfet en concertation avec les élus locaux. Une réouverture par étapes pourrait être annoncée avec un calendrier spécifique pour chaque secteur. "Un protocole par métier" est actuellement à l'étude, précise une source gouvernementale. Mais dans les faits, cette stratégie pointe déjà certaines limites. Quels commerces seront autorisés à rouvrir en premier ? Sous quels critères ? Des jauges différentes en fonction des secteurs pourraient ainsi voir le jour

Des mesures échelonnées dans le temps

Mais la prudence reste de mise. Invité de BFMTVBruno Le Maire n'a pas souhaité "donner de calendrier. "Je ne confirme rien sinon la réunion de demain ne servirait à rien", a-t-il affirmé. Selon le ministre de l'Économie, "préparer la réouverture, c'est regarder d'abord le calendrier, regarder ensuite les différentes activités - ce n'est pas la même chose un restaurant terrasse, un restaurant en salle, un hôtel, un bar - et regarder ensuite les protocoles sanitaires (…) pour que la réouverture soit réussie". Le patron de Bercy a concédé que la date du "15 mai fait partie des hypothèses".

Piano, piano. En misant sur une stratégie du cas par cas, l'exécutif prend le risque de s'exposer à de multiples ajustements, comme lors des dernières annonces où la liste des commerces fermés avait fait l'objet d'interrogations et de critiques "Il n'y a rien de parfait", répond un ministre qui met en avant l'écoute des professionnels et l'adaptabilité des mesures. Quant aux mesures sanitaires, la question reste encore entière. Le couvre-feu sera-t-il maintenu ? Et qu'en est-il de l'attestation ?

Seule certitude au gouvernement : la vaccination reste la clé de la sortie de crise pour assurer aux Français une vraie reprise. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/