1 min de lecture Vaccin

Coronavirus : Johnson & Johnson "retarde le déploiement" de son vaccin en Europe

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a "pris la décision de retarder le déploiement" en Europe de son vaccin contre le Coronavirus. Après avoir reçu le vaccin, aux États-Unis, une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique.

Les principales agences fédérales de santé publique du pays souhaitent enquêter sur six cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin dans le pays.
Les principales agences fédérales de santé publique du pays souhaitent enquêter sur six cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin dans le pays. Crédit : Artur Widak / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Charline Vergne et AFP

Johnson & Johnson a déclaré, ce mardi 13 avril, avoir "pris la décision de retarder le déploiement" en Europe de son vaccin unidose contre le Coronavirus. La décision du groupe pharmaceutique américain s'inscrit à la suite de celle des autorités sanitaires américaines. 

Elles recommandent "une pause" dans son utilisation aux États-Unis, où une personne est morte d'une thrombose sanguine et une autre se trouve dans un état critique

Cette information a été communiquée à l'AFP ce mardi 13 avril, par un responsable de l'Agence américaine des médicaments (FDA). Au total, six personnes âgées de 18 à 48 ans ont présenté, six à 13 jours après l'injection, des symptômes de thrombose cérébrale. Les symptômes se sont conjugués avec une chute de leur niveau de plaquettes sanguines. "Un cas s'est révélé mortel et un patient se trouve dans un état critique", a précisé Peter Marks, de la FDA.

"Pas d'impact important" sur la campagne de vaccination

Les principales agences fédérales de santé publique du pays ont l'intention d'enquêter sur six cas de personnes ayant développé des cas graves de caillots sanguins, après s'être vues administrer le vaccin. De son côté, Johnson & Johnson "est en train d'étudier ces cas avec les autorités européennes de santé", a précisé le groupe, dans un message transmis à l'AFP.
Cette pause "n'aura pas d'impact important" sur la campagne de vaccination aux États-Unis, a de son côté réagi la Maison Blanche. "Cette annonce n'aura pas d'impact important sur notre campagne de vaccination : le vaccin de Johnson & Johnson représente moins de 5% des doses administrées aux États-Unis jusqu'à présent", a indiqué Jeff Zients, coordinateur de la lutte contre le Coronavirus, pour la Maison Blanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Risque sanitaire Pharmacie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants