1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : Face à "la troisième vague", 21 millions de Français reconfinés à minuit
1 min de lecture

Coronavirus : Face à "la troisième vague", 21 millions de Français reconfinés à minuit

Suite aux annonces du gouvernement du jeudi 18 mars, 21 millions de Français seront reconfinés à partir de minuit ce vendredi pour lutter contre la troisième vague.

Photo du 6ème jour de confinement le 22 mars 2020 à Paris.
Photo du 6ème jour de confinement le 22 mars 2020 à Paris.
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Camille Guesdon & AFP

Un tiers des Français vont de nouveau être reconfinés ce vendredi à minuit pour au moins un mois. Cette décision du gouvernement s'est imposée face à l'évolution inquiétante de l'épidémie. Au total, 16 départements sont concernés par ces nouvelles mesures restrictives : les huit départements d'Ile-de-France, les cinq départements des Hauts-de-France ainsi que la Seine-Maritime, l'Eure, et le sud des Alpes-Maritimes. Cependant, les mesures seront moins strictes que celles du premier confinement national qui a eu lieu il y a un an. A partir de minuit, 21 millions d'habitants, dont les 12 millions de la région parisienne seront donc reconfinés.

Dans les autres départements, le couvre-feu est repoussé à 19h00. Cependant, les habitants concernés ne pourront sortir de chez eux que "dans un rayon limité à 10 kilomètres", avec une attestation, "sans aucune limitation de durée". De plus, les déplacements interrégionaux seront "interdits, sauf motifs impérieux ou professionnels". Comme à l'automne, les écoles et collèges resteront ouverts normalement mais les lycées basculeront tous en "demi-jauge".

Les commerces non-essentiels devront de nouveau fermer

Afin de "réduire les occasions de contacts dans les lieux clos", les commerces non-essentiels devront baisser le rideau. Mais, après leur mobilisation à l'automne, les librairies et disquaires ont l'autorisation de rester ouverts. Ce qui ne sera pas le cas des coiffeurs. Selon le Premier ministre Jean Castex, ces restrictions sont mises en place pour "quatre semaines" et pourront être étendues "à d'autres parties du territoire" en fonction de l'évolution du virus. Pour éviter les contacts, le Premier ministre recommande à "toutes les entreprises et administrations qui le peuvent" de pousser "au maximum" le télétravail et le mettre en place "au moins quatre jours sur cinq".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/