2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en France : la région PACA se prépare au pire

La région PACA devrait être frappée de plein fouet dans les prochains jours par la pandémie de coronavirus. On recense déjà 56 décès et près de 3.000 contaminations.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : la région PACA se prépare au pire Crédit Image : BORIS HORVAT / AFP | Crédit Média : Hugo Amelin | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin édité par Florise Vaubien

Alors que la pandémie de coronavirus continue inexorablement sa progression, la région PACA se prépare au pire selon les mots du directeur des hôpitaux de Marseille. Après plusieurs semaines d'une contamination plutôt faible par rapport à d'autres régions, le Sud devrait être frappé de plein fouet dès le début de la semaine. 

Le nombre de personnes en réanimation a été multiplié par quatre, le nombre de décès par cinq. Ce matin, 211 malades sont en soins intensifs, 56 sont décédés et on compte 3.000 personnes contaminées dans la région.

Ces chiffres vont encore grimper en flèche dans les prochains jours : les hôpitaux libèrent un maximum de lits en réanimation et les cliniques privées sont mises à contribution. L'objectif : bénéficier de 500 lits en réanimation dès le début de la semaine prochaine. À Marseille, les hôpitaux recrutent à tour de bras pour pouvoir instaurer un système de roulement entre les équipes de soignants quand on sera au plus fort de la crise.

Le Professeur Didier Raoul a traité 900 patients

La personnalité qui a cristallisé les débats, à Marseille, en France et dans le monde, c'est le Professeur Didier Raoult. Contre l'avis du gouvernement, il a commencé le dépistage des personnes présentant des symptômes et a délivré de la chloroquine aux personnes les plus malades. Malgré les critiques, l'épidémiologiste vient de publier une deuxième étude portant cette fois sur 80 patients. Selon lui, 65 d'entre eux ont connu une évolution favorable de la maladie en cinq jours et sont sortis de l'hôpital. 

À lire aussi
Bruno Forget, le commissaire de la Foire de Châlons. Coronavirus France
Foire de Châlons : "Nous sommes confiants", assure Bruno Forget sur RTL

Rappelons que son étude n'est pas comparative : il ne compare pas les patients traités à la chloroquine avec un groupe qui ne reçoit aucun traitement. Un choix qui lui vaut d'être extrêmement contesté par la communauté scientifique. Mais le Professeur s'en moque : pour lui, c'est de la médecine de guerre. 

Près de 900 personnes sont  actuellement soignées avec son traitement et il peut compter sur un important soutien politique mais aussi populaire. Une banderole à sa gloire a même été déployée par les supporters de l'OM devant son institut.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants