1 min de lecture Nîmes

Coronavirus en France : cluster à l'école de police de Nîmes

VU DANS LA PRESSE - Après la découverte d'un cluster à l'école de police de Nîmes, une campagne massive de dépistage a été lancée vendredi après-midi et se poursuivra samedi. L'établissement ferme pour huit jours.

Des élèves de l'école de police de Nîmes en novembre 2016
Des élèves de l'école de police de Nîmes en novembre 2016 Crédit : PASCAL GUYOT / POOL / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Un foyer épidémique de coronavirus a été détecté à l'École nationale de Police (ENP) de Nîmes. Au total, 65 cas ont d'ores et déjà été recensés et ce, "malgré des mesures importantes de dépistage, de gestes barrières et d'isolement" a indiqué la préfecture du Gard. 

Pour tenter de limite la propagation du virus au sein de l'établissement, celui-ci ferme pour huit jours. De plus, une campagne massive de dépistage par tests antigéniques a été lancée ce vendredi, indique , et devra se poursuivre samedi. Ainsi, les 1.330 élèves et 400 permanents de l'école seront tous testés sans exception. 

"Dans l’hypothèse où les tests se révéleraient positifs, les élèves resteraient confinés à l’ENP et ils seraient soumis à un test du type RPCR à compter du lundi 1er février avec un séquençage pour déterminer la présence d’un variant de Covid-19", a précisé la préfecture du Gard dans un communiqué.

L'établissement ferme donc ses portes pour huit jours, durant lesquels il sera entièrement désinfecté. D'après France Bleu, le retour à l'ENP devrait être conditionné à la production d'un test négatif. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nîmes Santé Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants