2 min de lecture Santé

Coronavirus en France : ce que l'on sait des trois cas recensés

Les autorités sanitaires ont identifié trois malades atteints du coronavirus ce vendredi 24 janvier : un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris, des voyageurs récemment rentrés de Chine.

Une jeune femme portant un masque chirurgical pour se protéger du coronavirus.
Une jeune femme portant un masque chirurgical pour se protéger du coronavirus. Crédit : Niklas HALLE'N / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

"Traiter une épidémie comme on traite un incendie", a prodigué Agnès Buzyn au sujet du coronavirus. Depuis la confirmation de trois cas positifs au coronavirus chinois en France, les premiers en Europe, les autorités sanitaires doivent agir rapidement pour éviter que l'épidémie ne se propage. Mais que sait-on des trois premiers cas diagnostiqués ?

Il s'agit de deux patients hospitalisés à Paris, à l'hôpital Bichat, et d'un à Bordeaux, au CHU Pellegrin. Ils font l'objet de mesures d'isolement pour éviter la contagion, et "vont très bien", a déclaré samedi soir le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. "Nous sommes tout à fait rassurés sur leur évolution", a-t-il souligné.

Celui qui est hospitalisé à Bordeaux a 48 ans. Il est revenu le 22 janvier en France après "quelques jours" en Chine où il est "passé par Wuhan", la ville d'où est partie l'épidémie, a indiqué vendredi 24 janvier au soir la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Ce Français d'origine chinoise travaille "dans le milieu du vin" et "était amené à faire des allers-retours avec la Chine", a précisé samedi le maire de Bordeaux, Nicolas Florian.

Les patients hospitalisés à Paris sont un homme âgé de 31 ans et une femme âgée de 30 ans, selon le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à Bichat. Ce couple "originaire de Wuhan" était arrivé le 18 janvier en France pour un voyage.

Des personnes "en détection"

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

À Bordeaux, le maire Nicolas Florian a expliqué à France Bleu que les "dix à quinze personnes" qui ont été en contact avec le patient "se sont signalées". "Il est revenu de Chine il y a une dizaine de jours. À priori, il n'a pas pris de transport en commun, il n'a pas beaucoup fréquenté de lieux de vie", assure l'élu.

De leur côté, les autorités sanitaires mènent une enquête épidémiologique afin de repérer les gens qui ont été en contact avec les trois patients, à partir du moment où ceux-ci ont présenté des symptômes. "On liste les différent types de contacts qu'ils ont pu avoir et on mène une analyse de risques", a expliqué Daniel Lévy-Bruhl, de l'agence sanitaire Santé publique France. 

Pour les personnes considérées à risque, un suivi est instauré : elles doivent prendre leur température deux fois par jour et appeler quotidiennement les autorités de santé locales. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Épidémie Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants