1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Doctolib est passée "de 1.000 à 100.000 téléconsultations par jour"

INVITÉ RTL - Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib, assure qu'"aujourd'hui 30.000 médecins soignent leurs patients à distance" en France.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Coronavirus : Doctolib est passée "de 1.000 à 100.000 téléconsultations par jour" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Sarah Ugolini

La première vague est passée et l'hôpital a tenu, mais il reste beaucoup d'inquiétudes pour tous les patients qui ne sont pas contaminés, mais qui ne vont plus chez leur médecin  généraliste. La fréquentation des cabinets médicaux a en effet chuté de 44% entre le mois de janvier et d'avril. Chez les spécialistes, on est même à -70%. C'est ce qu'a constaté Doctolib, la plus grande plateforme de rendez-vous en ligne. 

"Les patients continuent de souffrir d'autres maladies et donc il faut en aucun cas qu'il renoncent à se soigner", assure Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib. Il explique que les "cabinets sont sûrs" et que les patients doivent "retourner voir leurs médecins, soit en vidéoconsultation, soit dans les cabinets".

Les patients ont souvent peur d'être contaminés ou de déranger le médecin. "Les cabinets ont mis en place depuis un mois la vidéoconsultation puisqu'on est passé de 1.000 à 100.000 téléconsultations par jour", assure le patron de Doctolib. "On a fait de la France un des premiers pays du monde avec la téléconsultation grâce aux autorités sanitaires, aux médecins et au travail de nos équipes", se satisfait-il. 

Aujourd'hui 30.000 médecins soignent leurs patients à distance

Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib.
Partager la citation

Il explique qu'"aujourd'hui 30.000 médecins soignent leurs patients à distance". "On a généralisé gratuitement la vidéoconsultation depuis le 5 mars", assure le patron de Doctolib. Une pratique qui est est en train de devenir un réflexe pour les patients et médecins français. 

À lire aussi
médecins
Coronavirus : faut-il éviter de croiser les élastiques de son masque ?

Cela "permet la continuité de soins" puisqu'"un médecin qui pratique la téléconsultation a 46% d'activité de plus qu'un médecin qui ne l'a pas". Une manière de soigner ses patients à distance qu'il faudra continuer de généraliser selon Stanislas Niox-Chateau. Depuis un mois, Doctolib a mis bénévolement 400 salariés en soutien des professionnels de santé

Il précise en outre que les médecins ont qui plus est réorganisé leurs cabinets en "mettant en place des plages dédiées aux patients suspects et réorganisé leurs salles d'attente". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Consultation Médecins
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants