1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : deux médecins sont décédés dans le Grand Est

Deux médecins originaires du Haut-Rhin et de Moselle sont décédés dimanche des suites d'une contamination au Covid-19.

Un patient évacué de l'hôpital Emile Muller à Mulhouse vers un autre hôpital, mardi 17 mars.
Un patient évacué de l'hôpital Emile Muller à Mulhouse vers un autre hôpital, mardi 17 mars. Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Youen
Youen Tanguy et AFP

La nouvelle est tombée ce lundi. Deux médecins sont décédés dimanche 22 mars des suites d'une contamination au Covid-19.

Selon la clinique du Diaconat de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, Jean-Marie Boegle, gynécologue-obstétricien de 66 ans, est mort "des suites" du Covid-19. Selon cette même source, le médecin exerçait "depuis 35 ans" et faisait preuve d'une "exemplarité sans faille". 
"Il avait contracté le virus auprès de l'une de ses patientes lors d'une consultation au sein de son cabinet." 

"Il s'est fait hospitaliser tout d'abord à l'hôpital de Beaune (Côte d'Or) il y a huit jours", puis a été "transféré au CHU de Dijon où il a été intubé samedi" et où il est décédé, a déclaré à BFMTV son confrère Georges-Fabrice Blum.

En Moselle, Sylvain Welling, généraliste de 60 ans, est décédé à l'hôpital de Saint-Avold où il avait été admis mercredi pour des "problèmes respiratoires", a indiqué Gilbert Weber, maire de la commune. 

À lire aussi
Des masques FFP2 dans une usine (illustration) épidémie
Coronavirus : Édouard Philippe confie de "vraies difficultés" à se procurer des masques

"C'était un médecin très actif, il était (à son cabinet) très tôt le matin et très tard le soir", a ajouté le maire, ignorant s'il y avait des cas de Covid-19 dans sa commune de plus de 5.000 habitants, située dans l'est de la Moselle.

Un autre médecin décédé samedi

Samedi, un médecin-urgentiste pratiquant à Compiègne est lui aussi décédé des suites du nouveau coronavirus. "Je voudrais m'associer à la douleur et à la peine de la famille", a déclaré Olivier Véran au micro de RTL dimanche, après avoir annoncé la nouvelle.

"Mon père, ce héros, médecin aux urgences de Compiègne, est parti trop vite à cause du coronavirus. Passionné par son travail, il n'a pas pris sa retraite", avait écrit sa fille dans un témoignage publié sur les réseaux sociaux.

Lire la suite
Coronavirus Médecins Haut-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants