1 min de lecture Oise

Coronavirus : ce que l’on sait du premier médecin décédé

Âgé d'une soixantaine d'années, il était médecin urgentiste au CHU de Compiègne, dans l'Oise. "Mon père, ce héros (...) est parti trop vite à cause du coronavirus", pouvait-on lire via un message publié par son fils, samedi 21 mars.

Les couloirs du CHU de Compiègne, dans l'Oise.
Les couloirs du CHU de Compiègne, dans l'Oise. Crédit : Google Map
Camille Descroix
Camille Descroix

"J’ai été informé hier soir du décès d’un médecin hospitalier". C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran, ce dimanche 22 mars, sur RTL. "Je voudrais m'associer à la douleur et à la peine de la famille", a-t-il ajouté.


C'est l'un de ses enfants qui a communiqué l'information via Facebook, la veille. "Mon père, ce héros, médecin aux urgences de Compiègne, est parti trop vite à cause du coronavirus. Passionné par son travail, il n'a pas pris sa retraite", pouvait-on lire dans ce témoignage publié sur les réseaux sociaux.

Âgé d'une soixantaine d'années et originaire de Madagascar, d'où il revenait de vacances "en pleine forme", il s'était occupé des premiers patients atteints du coronavirus dans l'Oise. Selon des informations de France 3 Hauts-de-Franceil était malade depuis 3 semaines. Il avait d'abord été pris en charge à Compiègne, puis transféré à Lille où il est décédé.

"Compiègne perd un grand médecin, un homme respecté et apprécié de son équipe", a indiqué au Parisien Philippe Marini, le maire (LR) de la ville et président du Conseil de surveillance du centre hospitalier.

À lire aussi
Un policier (illustration) Oise
Confinement : la policière agressé à Beauvais "va mieux", confie un collègue

Sa femme médecin, également atteinte, a dû être confinée chez elle et n'a pas pu se rendre auprès de lui, à l'hôpital. "La maladie est extrêmement grave et ne doit pas être pris à la légère", a ajouté son fils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Oise Compiègne Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants