1 min de lecture Danemark

Coronavirus : des visons danois abattus sortent de leur tombe au Danemark

Le Danemark a abattu des milliers de visons pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Cependant, des cadavres d’animaux sont ressortis de leur tombe.

Le Danemark a abattu des milliers de visons pour endiguer l'épidémie de Covid-19. Cependant, des cadavres d'animaux sont ressortis de leur tombe.
Le Danemark a abattu des milliers de visons pour endiguer l'épidémie de Covid-19. Cependant, des cadavres d'animaux sont ressortis de leur tombe. Crédit : MORTEN STRICKER / RITZAU SCANPIX / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon journaliste

Des visons morts refont surface. Par crainte d’une mutation de coronavirus, des milliers de visons ont été abattus au Danemark et enterrés dans des fosses peu profondes. Des cadavres d’animaux ont refait surface.  

Selon les informations du Guardian, la police du Jutland occidental a tenté de contrer le phénomène macabre en ajoutant de la terre supplémentaire sur les cadavres, qui se trouvent dans une tranchée d’un mètre de profondeur. D’après Thomas Kristensen, un porte-parole de la police nationale, à la chaîne publique DR "au fur et à mesure que les corps se décomposent, des gaz peuvent se former. Cela fait que tout se développe un peu. De cette façon, dans le pire des cas, le vison est poussé hors du sol".

Le phénomène inquiète, et les médias locaux ont rapporté que les visons peuvent également avoir été enterrés trop près des lacs et des réserves d’eau souterraines, faisant craindre une éventuelle contamination des réserves d’eau souterraine et potable. "Il semble que personne ne connaisse vraiment les conséquences de cela", a déclaré Susan Münster, du conseil danois des eaux, à Jyllands Posten. "Je dois avouer que je trouve cela inquiétant." Au moins deux maires locaux avaient demandé que les animaux soient déterrés et incinérés, selon Susan Münster.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Danemark Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants