1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : comment va se dérouler la vaccination dans les prochaines semaines ?
1 min de lecture

Coronavirus : comment va se dérouler la vaccination dans les prochaines semaines ?

L'objectif est de 1.000 à 2.000 doses par jour dans chacun des 35 vaccinodromes déployés par le gouvernement français.

Vaccination : ce qui change à partir d'aujourd'hui (illustration)
Vaccination : ce qui change à partir d'aujourd'hui (illustration)
Crédit : Alain JOCARD / AFP
Coronavirus : comment va se dérouler la vaccination dans les prochaines semaines ?
02:42
Sophie Aurenche - édité par William Vuillez

C'est donc la bonne nouvelle de la semaine, il y a beaucoup de rendez-vous disponibles pour se faire vacciner, surtout avec le vaccin Pfizer pour les plus âgés. Alors comment vont s'organiser les prochaines semaines ? À force de se connecter et de ne pas trouver de rendez-vous, beaucoup ont abandonné. D'autres patientent et dans le même temps, le laboratoire Pfizer a livré un peu plus de doses que prévu.

Selon le ministère de la Santé, trois régions ont beaucoup de rendez-vous possibles : Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Bourgogne-Franche-Comté. Si ces rendez-vous ne sont pas pris, le risque on le sait, c'est de perdre ces doses. 50% des plus de 75 ans sont déjà vaccinés, sachant que la dynamique est de +1 point par jour, 60% auront leur injection fin mars

Pour les autres tranches d'âge, le gouvernement espérait 400.000 vaccinations par jour fin mars. Tous labos confondus on en est loin, on espère se rapprocher des 300.000 cette semaine. Le point noir, c'est l'absence de visibilité sur les livraisons d'AstraZeneca. "On est à l'aveugle", dit l'entourage d'Olivier Véran. Très clairement dans les futurs vaccinodromes, c'est le vaccin Pfizer qui sera utilisé en masse. 2 millions de doses sont attendues chaque semaine.

Plus de bras pour vacciner

D'un point de vue logistique, il faudra que ça suive, d'où les 35 méga-centres qui vont se mettre en place, d'où le recours à l'armée, à la croix rouge. L'objectif est de 1.000 à 2.000 doses par jour alors qu'aujourd'hui dans les centres actuels, on atteint péniblement 500. Il va falloir des bras pour vacciner, le gouvernement a saisi la Haute Autorité de santé pour que de nouvelles professions puissent vacciner, cela va des étudiants aux vétérinaires, tous les bras seront utiles. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/