1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : "Cette augmentation est en train de se tasser", selon Karine Lacombe

INVITÉE RTL - Karine Lacombe, infectiologue à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, donne un petit signe d'espoir quant à l'évolution de l'épidémie en France.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : "Cette augmentation est en train de se tasser", selon Karine Lacombe Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par William Vuillez

La France fait désormais partie des pays les plus touchés par la seconde vague de l'épidémie de Covid-19. Comment en est-on arrivé là ? "On a malheureusement maintenant ce triste record parce qu'on a repris une activité quasi normale. On a eu un vrai relâchement des gestes barrières à partir d'août. Malheureusement ce n'est pas si étonnant que ça", nous explique sur RTL Karine Lacombe, infectiologue à l'hôpital Saint-Antoine à Paris. 

"Il aurait fallu qu'il y ait beaucoup plus de responsabilités individuelles avant d'attendre qu'il y ait des mesures coercitives qui viennent d'en haut. Il aurait probablement fallu que les mesures soient annoncées beaucoup plus clairement, qu'il y ait une volonté politique plus forte en matière de santé", poursuit Karine Lacombe qui explique que le gouvernement a voulu maintenir un équilibre très compliqué entre les mesures économiques et sanitaires. 

"Il aurait fallu que chacun travaille à la cohésion entre tout le monde pour que toutes ces mesures soient acceptées. On voit bien qu'on s'est monté les uns contre les autres à plusieurs moments de la pandémie ce qui est très dommage", selon l'infectiologue.

"Un ralentissement de l'augmentation"

Les chiffres de ce jeudi 5 novembre annoncent près de 60.000 nouveaux cas de Covid-19. "On est dans une dynamique d'augmentation croissante", explique Karine Lacombe qui voit tout de même une évolution favorable de la situation. "On a quand même le sentiment que cette augmentation est en train de se tasser", dit-elle.
"On sent déjà dans les chiffres d'hier (jeudi ndlr) en particulier, qu'il y a un ralentissement de l'augmentation. Je veux vraiment être très prudente, mais c'est quand même un petit signe d'espoir. Ce qui veut dire que le couvre-feu peut avoir eu déjà un impact", précise l'infectiologue. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants