1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : ce qu'il faut savoir de la vaccination chez les médecins généralistes
1 min de lecture

Coronavirus : ce qu'il faut savoir de la vaccination chez les médecins généralistes

Les médecins généralistes vont pouvoir commencer à vacciner contre la Covid-19 jeudi 25 février. Mais, dans un premier temps, ils n'auront que 10 doses par semaine.

Coronavirus : ce qu'il faut savoir de la vaccination chez les médecins généralistes
Coronavirus : ce qu'il faut savoir de la vaccination chez les médecins généralistes
Crédit : Tiziana FABI / AFP
Emmanuelle Brisson

À partir de jeudi 25 février, les médecins généralistes vont pouvoir commencer à vacciner contre la Covid-19 dans leurs cabinets. Ils utiliseront le vaccin d'AstraZeneca. Mais pour l'instant, chaque médecin ne dispose que de 10 doses de vaccin par semaine, alors que les patients sont nombreux à attendre avec impatience leur première dose. 
 
Au niveau national, 29.000 médecins se sont inscrits pour cette première semaine de vaccination. Et pour ce début de vaccination en cabinets, c'est aux médecins généralistes de choisir lesquels de leurs patients seront vaccinés en premier. Ils sont ainsi obligés, dans un premier temps, de faire une sélection parmi les patients âgés entre 50 et 64 ans, ayant au moins une comorbidité, ce qui, éthiquement, n'est pas simple.

Les médecins généralistes doivent aussi répondre aux inquiétudes des patients face à un vaccin un peu moins efficace et dont les effets secondaires peuvent faire peur. 

Un vaccin efficace à 60% et dont les effets secondaires sont nombreux

Ce vaccin peut provoquer un petit état grippal et n'est efficace qu'à 60%. Il faut aussi rappeler que la vaccination n'empêche pas d'attraper la maladie, mais de limiter les formes graves.


Normalement, dans les semaines à venir, les médecins généralistes devraient recevoir davantage de doses de vaccins. Et si on part sur une vision utopiste, il y a 60.000 généralistes en France. Vous multipliez par 10 vaccins par jour, cela fait 600.000. Si on garde cette cadence pendant trois mois, la population serait vaccinée. Surtout que les infirmières sont prêtes, elles aussi, à vacciner.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.