1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus aux États-Unis : les données sanitaires battent des records
3 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : les données sanitaires battent des records

Aux États-Unis, les données sanitaires s'affolent et le nombre de nouveaux cas a explosé notamment en raison du week-end de Thanksgiving. Les autorités enregistrent entre 2.000 et 2.500 morts par jour.

Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Crédit : Remko DE WAAL / ANP / AFP
Coronavirus aux États-Unis : les données sanitaires battent des records
03:59
Lionel Gendron
Journaliste

Aux États-Unis, l'épidémie de coronavirus poursuit sa propagation et les chiffres deviennent affolants : 1 million de nouveaux cas sur les 5 premiers jours de décembre, une hausse que les autorités sanitaires avaient anticipée.

Ce n’est que le début, et les données sanitaires battent des records : on constate les effets du long week-end de Thanksgiving qui a débuté il y a 10 jours. S'ils se sont moins réunis que les autres années, beaucoup d’Américains se sont tout de même rassemblés pour cette tradition. Résultats : des milliers de nouveaux clusters en puissance

Pour rappel, fin janvier, il avait fallu 100 jours pour atteindre un million de cas de contamination. Les autorités enregistrent en ce moment entre 2.000 et 2.500 morts par jour. Au total, la pandémie a fait 282.000 victimes et les hôpitaux sont déjà au bord de la rupture.

Des nouvelles mesures de restriction ?

Lors du week-end de Thanksgiving, 7 millions de personnes se sont croisées dans les aéroports. Des gouverneurs avaient pris des mesures pour limiter les rassemblements, mais dans l’ensemble, les gouvernements ont surtout fait appel au bon sens individuel. Une stratégie qui n’a que très partiellement fonctionné. 

À lire aussi

Ainsi, les autorités sanitaires lancent déjà des messages d’alerte pour Noël. Les fêtes vont sans doute arriver à un moment où la situation sera pire qu’en ce moment. On redoute donc un effet multiplicateur catastrophique.

Des mesures de restrictions ont été décidées pour tenter de soulager un peu les hôpitaux. Dans trois heures, quand il sera minuit sur la côte ouest, 33 des 39 millions de Californiens sont appelés à rester chez eux. Les bars, les salons de coiffure et les musées seront fermés. Les restaurants limités aux services de livraison et de plats à emporter. Les voyages seront réduits aux activités essentielles.

Deux Amériques, deux visages

Dans beaucoup de villes comme New York, vous pouvez tout de même aller au restaurant. Tout à l’heure, je voyais des groupes de 6 ou 7 personnes, autour d’une même table en intérieur. Autre exemple, le meeting de Donald Trump en Géorgie samedi dernier : des milliers de personnes serrées les unes contre les autres, 1 sur 10 portait le masque. Dans les deux cas, et ce sont deux visages des États-Unis, on a l’impression que l’épidémie est encore prise à la légère.

On vient d’apprendre que l’homme de confiance de Donald Trump, Rudolph Giulliani était à son tour atteint il est hospitalisé à Washington. Sa situation est prise au sérieux : il a 76 ans et est en surpoids. Rudolph Giuliani se déplace beaucoup en ce moment. De fait, l’ancien maire de New York dirige l’équipe de Donald Trump censée prouver que les élections ont été truquées. Les chaines de télévision ont montré des images de lui jeudi dernier en train des serrer des mains, faire des accolades... sans masque.

En tout cas, une tâche immense attend celui que Joe Biden vient de choisir pour le poste de secrétaire à la santé : Xavier Becerra, ancien procureur général de Californie. S’il est confirmé par le Sénat, il devra notamment gérer la campagne de vaccination. Selon les projections, il y aura plus de 500.000 morts début avril. 200.000 de plus si les mesures comme le port du masque ne sont pas respectées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/