1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Joe Biden : ce qu'il faut retenir de sa première interview depuis son élection
2 min de lecture

Joe Biden : ce qu'il faut retenir de sa première interview depuis son élection

ÉCLAIRAGE - Joe Biden, accompagné de sa future vice-présidente, a détaillé les mesures qu'il prendrait pour lutter contre le coronavirus, dès son arrivée à la Maison Blanche.

Joe Biden et Kamala Harris, le 1er décembre 2020, à Wilmington
Joe Biden et Kamala Harris, le 1er décembre 2020, à Wilmington
Crédit : Chandan KHANNA / AFP
Thomas Pierre

Un duo à la tête des États-Unis ? C'est en tout cas un couple exécutif que Joe Biden et Kamala Harris ont souhaité incarner jeudi soir pour leur première interview, accordée à CNN, depuis l'élection le 3 novembre dernier. "Il n'y a pas encore une seule décision que j'ai prise concernant le staff ou la façon de procéder dont je n'ai pas d'abord parlée avec Kamala", a assuré le président élu. "Nous sommes des partenaires à part entière dans ce processus", a renchéri la future vice-présidente. 

Un ticket démocrate qui compte faire de la pandémie de coronavirus, qui frappe durement le pays, la priorité de son arrivée aux affaires. Joe Biden a ainsi indiqué avoir demandé à l'immunologue Anthony Fauci, figure très respectée mais attaquée par Donald Trump, de faire partie de son équipe sur le Covid-19. "Je lui ai demandé de rester dans le rôle qu'il a joué pour de nombreux présidents, et d'être mon principal conseiller médical", a-t-il déclaré.


Une première décision symbolique, et qui devrait prendre à contre-pied la gestion de la crise sanitaire par Donald Trump. Le jour de sa prise de fonction, le démocrate a ainsi prévu de demander aux Américains de porter un masque pendant 100 jours. "100 jours en portant un masque, pas pour toujours. Et je pense que nous verrons une réduction significative (des infections)", a-t-il assuré.

Une fois à la Maison Blanche, et alors qu'il sera en charge de mettre en place la campagne de vaccination qui s'annonce déjàle président élu a aussi assuré qu'il serait "heureux" de se faire vacciner publiquement "quand le Dr Fauci dira que nous avons un vaccin sûr". Un geste symbolique que Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton ont déjà promis d'accomplir pour encourager leurs concitoyens à faire de même. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/