1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus à Bordeaux : la vaccination dans le quartier Bacalan est-elle obligatoire ?
2 min de lecture

Coronavirus à Bordeaux : la vaccination dans le quartier Bacalan est-elle obligatoire ?

FACT CHECKING - Après la découverte d'un variant la semaine dernière dans un quartier bordelais, certains assurent que les habitants de ce dernier devront obligatoirement être vaccinés. Qu'en est-il vraiment ?

Le vaccin est désormais accessible à tous les majeurs.
Le vaccin est désormais accessible à tous les majeurs.
Crédit : SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA
Coronavirus à Bordeaux : la vaccination dans le quartier Bacalan est-elle obligatoire ?
02:41
Coronavirus à Bordeaux : la vaccination dans le quartier Bacalan est-elle obligatoire ?
02:41
- édité par Céline Morin

Non, la vaccination ne sera pas obligatoire dans un quartier de Bordeaux suite à la découverte d’un variant la semaine dernière. Aujourd’hui à 14h ouvre un centre de vaccination éphémère au 139 rue Joseph Brunet dans le quartier Bacalan en s'appuyant sur la technique de vaccination en anneau.

Après la découverte d’un variant très rare dans ce quartier de Bordeaux, il s’agit de frapper vite et fort en apportant des doses massives concentrées dans ce coin de ville. Une mesure qui n’a pas réjoui les anti-vax prétendant sur les réseaux sociaux qu’on ne laisse pas le choix aux habitants de Bacalan de se faire vacciner

Et notamment l’ex-bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, qui le 21 mai écrit ce tweet : "on vaccine en urgence un quartier. Sans savoir les caractéristiques de ce variant, si le vaccin marche contre lui, si les gens du quartier accessoirement sont d’accord. Nos dirigeants sont tous pervers ou tous stupides ?!". 

Florian Philippot qui profite de la moindre brèche pour se signaler et exister se trompe. Il n’est pas besoin de demander si les gens du quartier sont d’accord puisqu’ils ne sont pas obligés de se faire vacciner. L’injection est un choix à Bordeaux comme dans la France entière et ce depuis le début de la campagne.

Une vaccination obligatoire déjà en place pour certains

À lire aussi

Une intox alimentée par les dernières déclarations de l’Académie de médecine. En effet, hier l’Académie préconisait une vaccination obligatoire pour certaines professions (forces de l’ordre ou de la grande distribution) ainsi que pour les enfants et les adolescents par crainte de ne pas atteindre une immunité collective. 15% de réfractaires en France pourraient compromettre l’objectif. Il est bon de préciser que c’est un avis et non une obligation. 

Le 24 novembre dernier, lors d’une allocution, le président de la République a déclaré qu’il ne rendrait pas la vaccination obligatoire et pour l’instant en France comme dans le reste du monde, cette tendance tient la corde.

La vaccination obligatoire concerne déjà certains Français. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP) et l’hépatite B sont obligatoires pour les étudiants des professions médicales, pour les professionnels exposés des établissements de prévention, les personnels des services de secours et d’incendie. Les thanatopracteurs, eux, ont pour obligation se faire vacciner contre l’hépatite B uniquement. 

11 vaccins sont déjà obligatoires pour les enfants nés après janvier 2018. L’obligation de vaccination est un sujet à la frontière du politique et du sanitaire… difficile de garder l’équilibre. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/