2 min de lecture Pesticides

Chlordécone : 3 questions pour comprendre le scandale sanitaire des Antilles

Le chlordécone, un pesticide ultra-toxique, a largement été utilisé dans les plantations des Antilles, entre 1972 et 1993. Ses effets nocifs touchent encore massivement la santé des populations locales.

Le chlordécone a été utilisé pendant deux décennies pour traiter les plantations antillaises (photo d'illustration)
Le chlordécone a été utilisé pendant deux décennies pour traiter les plantations antillaises (photo d'illustration) Crédit : HELENE VALENZUELA / AFP
Kathleen Franck

La nouvelle est une véritable bombe à retardement. Le chlordécone, un pesticide largement utilisé pendant deux décennies dans les Antilles françaises, affecte drastiquement la santé des ouvriers qui l'ont manipulé, à l'époque sans protection. Depuis 1979, pourtant, l'OMS l'a classé dans la catégorie des neurotoxiques et reprotoxiques (qui impacte sur la fertilité). Selon une enquête du Monde, ses répercussions sont désastreuses : il est à l'origine d'une catastrophe environnementale et sociale sans précédent.

Qu'est-ce que le chlordécone ?

Ce pesticide est un perturbateur endocrinien utilisé dans les bananeraies antillaises entre 1972 et 1993 pour lutter contre la prolifération du charançon, un insecte responsable de la destruction des récoltes. Particulièrement toxique, sa molécule, au contact de l'organisme humain, représente une menace cancérigène.

Mais qui dit répercussions sur l'organisme humain, dit aussi désastre écologique : le produit est difficile à éliminer et continue de se répandre, une fois utilisé, dans les nappes phréatiques. À présent, il n'est plus employé, mais il contamine toujours l'environnement.

Quelles sont ses répercussions ?

Les Guadeloupéens et Martiniquais sont contaminés à 95% par le chlordécone. Ses conséquences sont édifiantes : 500 nouveaux cas de cancers de la prostate sont à déplorer chaque année sur chaque île, toujours selon Le Monde. Ce cancer serait deux fois plus important en dans les Antilles qu'en métropole.

À lire aussi
Des pommes de terre (photo d'illustration) Alimentation
Pesticides : Lidl retire de la vente des pommes de terre première récolte

Selon les résultats publiés dans le Journal of Clinical Oncologie, les risques de développer un tel cancer doubleraient à partir d'1 microgramme par litre de sang. En Guadeloupe, 18,7% d'enfants de 3 à 15 ans sont exposés à des taux largement supérieurs au seuil de référence (de 0,5 microgramme par kilogramme), selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Quelle réglementation à présent ?

Les résultats de ces enquêtes ne date pas d'hier. L'utilisation du pesticide dans les plantations a été interdit en 1990 en France métropolitaine, 1993 pour les Antilles. Une première mesure a tardé à voir le jour, avec le "Plan d'action chlordécone 2008-2010".

Il a permis de mettre en place une surveillance des sols et des produits employés dans les jardins, proposé des mesures d'accompagnement en agriculture et sensibilisé sur les méfaits de la molécule. Un deuxième plan de type a vu le jour puis un troisième, étalé de 2014 à 2020, qui prévoit des actions de recherche, l'accompagnement des professionnels impactés et une publication de la cartographie des zones à risques. 

De son côté, l'Anses préconise aux populations locales de ne pas consommer des produits sortant des circuits commerciaux, c'est-à-dire cultivés dans des jardins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pesticides Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793655850
Chlordécone : 3 questions pour comprendre le scandale sanitaire des Antilles
Chlordécone : 3 questions pour comprendre le scandale sanitaire des Antilles
Le chlordécone, un pesticide ultra-toxique, a largement été utilisé dans les plantations des Antilles, entre 1972 et 1993. Ses effets nocifs touchent encore massivement la santé des populations locales.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/chlordecone-le-scandale-sanitaire-en-3-questions-7793655850
2018-06-06 15:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pUEBb2T_lIoYadhN0zXd8w/330v220-2/online/image/2018/0606/7793659033_le-chlordecone-a-ete-utilise-pendant-deux-decennies-pour-traiter-les-plantations-antillaises-photo-d-illustration.jpg