1 min de lecture Études

Cannabis : fumer altère la conduite pendant au moins 8 heures, selon une étude

Des chercheurs ont fait fumer de véritables joints à leurs cobayes pour évaluer les effets de la consommation occasionnelle et chronique de cannabis sur la conduite.

Un joint de cannabis (illustration)
Un joint de cannabis (illustration) Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Un moyen de sensibiliser les automobilistes. Une étude, baptisée Vigicann, présentée mercredi 19 septembre, évalue les effets de la consommation occasionnelle et chronique de cannabis sur la conduite, en se basant, fait rare, sur ce qui se passe quand on fume vraiment.

"Nous avons fait fumer des jeunes consommateurs occasionnels (une à deux fois par semaine) et quotidiens (une à deux fois par jour), à qui l'on a donné soit un placebo, soit un joint chargé de 10 mg de THC, soit de 30 mg", explique le professeur Jean-Claude Alvarez, chef de service pharmacologie-toxicologie à l'AP-HP et co signataire de l'étude.

Si la drogue était bien réelle, l'expérience n'a pas été menée sur la route. En effet, les fumeurs ont pris le volant d'un simulateur de conduite. "Pour la plupart des études, on utilise des sprays ou des décoctions. Là, on montre réellement ce qui se passe dans la vraie vie, avec du cannabis fumé, ce qui est important du point de vue médical", ajoute -t-il

Augmentation du temps de réaction

Les conclusions de l'étude sont sans équivoque. "On augmente le temps de réaction et la conduite est modifiée. Mais les effets sont nettement plus marqués et plus longs chez les fumeurs occasionnels que chez les chroniques", indique le professeur.

À lire aussi
Manifestation en faveur de la PMA pour toutes les femmes, le 15 juin 2013 à Lyon études
Deux tiers des Français sont favorables à la PMA et à la GPA

Les temps de réaction, chez les occasionnels, s'allongent de 27% contre 11% "seulement" pour les fumeurs chroniques. Mais cet allongement est plus marqué chez les fumeurs occasionnels, sur qui, en outre, l'effet dure plus longtemps (13 heures contre 8 pour les chroniques). Cela s'explique par "une tolérance plus grande" aux effets de la drogue chez ceux qui fument le plus.

En France, depuis 2010, quelque 500 personnes sont tuées chaque année dans un accident de la route avec stupéfiants (cannabis ou autres), selon les chiffres officiels. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Études Cannabis Fumeur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants