1 min de lecture Canicule

Canicule : "De grâce, ne venez pas encombrer les urgences", appelle Philippe Juvin

INVITÉ RTL - Philippe Juvin, le chef du service des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, livre ses conseils alors que la canicule touche la France.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Canicule : "De grâce, ne venez pas encombrer les urgences", appelle Philippe Juvin Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
La Curiosite´ - Sidonie Bonnec Thomas Hugues
Thomas Hugues édité par Eléanor Douet

Vingt départements sont placés en vigilance rouge à la canicule ce jeudi 25 juillet. Cela concerne 20 millions d'habitants. Cette vigilance est une première à Paris, où les urgences sont sur le qui-vive.

"Il s'agit d'être dans une position, si nous avions un afflux de nombreux patients dans nos urgences dû à la canicule, qui nous permettrait d'annuler des hospitalisations de patients moins graves pour faire de la place dans les hôpitaux", explique Philippe Juvin, professeur de médecine et chef du service des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou.

Pour le moment, les urgences ne sont pas encore débordées. "Pour l'instant l'activité n'est pas augmentée. Pourquoi ? Tout simplement parce que quand survient un pic de canicule, il y a toujours 48 heures de délai entre le début de la canicule et l'arrivée des patients. C'est particulièrement vrai pour les patients âgés qui mettent 48-72 heures à se déshydrater (...). Il est assez probable que l'on va voir arriver des patients dans la journée, demain et après-demain", souligne Philippe Juvin.

En prévision de cet afflux, il lance un appel. "S'il vous plaît, ne venez pas aux urgences pour des petites choses idiotes. On a suffisamment de travail comme ça. On a parfois des patients plus graves à s'occuper. Donc avant de venir, prenez votre téléphone, faites le 15 et demandez si ça vaut le coup de venir. Mais de grâce ne venez pas encombrer les urgences avec des bêtises.

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

>> Suivez en direct la canicule qui concerne la quasi totalité de la France

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Hôpitaux Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants