2 min de lecture Météo

Canicule: 20 départements du Nord à l'Ile-de-France en alerte rouge

La canicule frappe le pays depuis ce mardi. Des records de chaleur et du nombre de département en alerte orange, ont été atteints.

La canicule (illustration)
La canicule (illustration) Crédit : AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Vingt départements allant du Nord de l'Hexagone à l'Ile-de-France sont placés en vigilance rouge canicule, a annoncé Météo France. Sont concernés les régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Haute-Normandie, ainsi que la Marne et l'Aube (Champagne-Ardennes), l'Eure-et-Loir et le Loiret (Centre) et l'Yonne (Bourgogne). Ce sont vingt millions de Français qui sont concernés. 

L'alerte rouge signifie notamment, comme l'a rappelé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, que "personne n'est sans risque face à de telles températures", et concerne donc l'ensemble de la population, et non seulement les personnes vulnérables. Elle laisse la possibilité aux préfets de prendre des mesures exceptionnelles liées notamment à l'organisation de rassemblements publics, sportifs ou autre.  

Soixante autres départements ont été placés en alerte orange, alors que des températures entre 36°C et 42°C sont attendues mercredi 24 juillet, avant une nouvelle montée du thermomètre le lendemain, avec des températures records, a-t-on indiqué de même source.

20 départements en alerte rouge
20 départements en alerte rouge Crédit : Météo France

Le pire est pour jeudi. Le mercure devrait dépasser les 40°C sur un grand quart nord-est du pays en particulier, avec des pointes à 43°C localement et une journée qui pourrait être en moyenne plus chaude que les pires jours d'août 2003. Paris notamment devrait battre son record de 1947 (40,4°C). Mais le record absolu pour la France de 46°C, qui date de juin dernier, ne sera pas atteint. 

Un épisode caniculaire déjà exceptionnelle

À lire aussi
Un fort coup de vent est attendu ce lundi dans le sud du pays. faits divers
Pyrénées-Atlantiques : un automobiliste tué par la chute d'un arbre

Avec 41,2 degrés Celsius, Bordeaux a battu mardi 23 juillet son record absolu de chaleur. D'autres records sont aussi tombés à Angers (40,7°C), Rennes (40,1°C) ou Blois (40,0°C).L'ensemble de l'Europe est concerné par cette vague de chaleur sans précédent. La Belgique et les Pays-Bas ont tout deux atteints des records de chaleur, avec respectivement 38,9 degrés et 38,8 degrés. 


Lors du précèdent épisode canicule de la fin juin, cette alerte rouge avait déjà été déclenchée, mais dans le Sud. C'était une première, avec quatre départements : l'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône.

Une baisse des températures spectaculaires

La baisse des températures sera ensuite "spectaculaire" vendredi 26 juillet sur l'ouest du pays, mais il faudra attendre samedi 27 pour voir la fin de cet épisode sur l'ensemble de l'Hexagone. "On peut espérer des pluies un peu plus généralisées, mieux que des orages" alors que la sécheresse perdure, a indiqué le prévisionniste de Météo-France, François Jobard. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Canicule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants