1 min de lecture Lille

Canicule : à Lille, les services d'urgence saturés

La canicule a entraîné une augmentation de 30% d'activité dans les services d'urgence de la métropole lilloise, rapporte le docteur Patrick Goldstein. Les personnes âgées sont les plus touchées par ces fortes chaleurs.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Canicule : à Lille, les services d'urgence saturés Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Antoine Decarne édité par Camille Descroix

L'épisode de fortes chaleurs continue. 53 départements sont en alerte orange et 15 sont toujours en rouge dans le nord est de la France. Un niveau d'alerte maximal justifié par le risque de surmortalité lié à la pollution à l'ozone et au Covid. À Lille, les hôpitaux de Saint Philibert et Saint Vincent de Paul ne pouvaient plus accueillir de nouveaux patients ce lundi 10 août. Il s'agit des deux plus gros établissement de la ville.

"Il y a aujourd'hui un effet canicule sur nos patients au niveau des urgences et du SAMU. On estime qu'on a une augmentation d'activité pas loin de 30%. Ça arrive 48 heures après la canicule et c'est quelque chose que l'on attendait", explique le docteur Patrick Goldstein, directeur des urgences du CHU de Lille.

"Ceux qui sont dans l'urgence sont essentiellement des personnes âgées. Là, on est face à une canicule forte : 37 degrés, ce n'est pas rien avec un variant thermique qui est très faible entre le jour et la nuit. Et avec des organismes qui ont peu le temps de se reposer, elles sont déshydratées pour un certain nombre d'entre elles. Se rajoutent des phénomènes digestifs comme les diarrhées en période de grande chaleur. On a cette problématique de personnes âgées et de canicule qui est un fait réel", poursuit-il.

À retrouver également dans ce journal

Cannes - Sur la Croisette, un mouvement de foule a été provoqué après une rumeur de fusillade ce lundi 10 août, dans la soirée. Les autorités ont démenti tout affrontement et ont précisé que la situation était sous contrôle.
États-Unis - Le "Secret Service", chargé de protéger le président, a tiré sur un individu "à l'extérieur de la Maison Blanche", a annoncé Donald Trump lundi 10 août. "Et le suspect est en route pour l'hôpital", a-t-il ajouté.

À lire aussi
Un millier de manifestants se sont rassemblés ce samedi 21 novembre à Lille pour contester l'article 24 du projet de loi Sécurité globale. manifestations
Loi sécurité globale : plusieurs milliers de manifestants en France

Liban - Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé, ce lundi, à la "formation rapide d'un gouvernement qui fasse ses preuves auprès de la population", après la démission de l'équipe actuelle au pouvoir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lille Hauts-de-France Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants