3 min de lecture Santé

Poux : 4 conseils pour s'en débarrasser le plus vite possible

ÉCLAIRAGE - Au retour des grandes vacances, votre enfant se gratte la tête ? Il y a de fortes chances pour que les poux y aient élu domicile. Voici nos conseils pour les éliminer de manière efficace et sans risques.

Des lotions anti-poux dans une pharmacie (illustration).
Des lotions anti-poux dans une pharmacie (illustration). Crédit : WITT/SIPA
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Alors que la rentrée approche, c'est peut-être le moment d'inspecter attentivement le cuir chevelu de vos enfants : contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, ce n'est pas pendant les périodes scolaires que les poux prolifèrent... mais pendant les vacances d'été.

Pour détecter leur présence sur la tête de votre progéniture, quelques coups de peigne fin suffisent. Si vous y trouvez des petites boules blanches (de taille similaire à des pellicules, mais de forme elliptique) accrochées en haut du cheveu ou des bêtes noires ou marron mesurant environ 3 millimètres, c'est gagné : votre enfant a bien des lentes et/ou des poux.

Face à cette nouvelle peu réjouissante, le premier réflexe des parents est souvent le même : se ruer dans une pharmacie pour y acheter le premier produit anti-poux disponible, quitte à dépenser des sommes astronomiques. Lotion, shampooing, peigne fin ? Avant de faire votre choix, voici quelques réflexes à adopter pour éradiquer ces parasites le plus vite possible.

1. Préférer les lotions aux shampooings anti-poux

Les produits dits de première génération sont des insecticides, ils tuent le poux en détruisant son cerveau. Ces produits à effet neurotoxique sont assez efficaces, bien que certains poux aient développé une résistance à ce principe actif.

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Ils doivent être utilisés ponctuellement, notamment pour éviter que le produit ne soit ingéré ou inhalé en trop grande quantité. Sandrine Banas, maître de conférences en parasitologie à la faculté de pharmacie de Nancy, conseille dans un article pour Le Point de choisir ces remèdes en lotion plutôt qu'en spray, qui peut être dangereux pour les asthmatiques, ou qu'en shampooing, moins efficace.

Aujourd'hui, les traitements les plus utilisés pour se débarrasser des poux sont ceux dits de "seconde génération". Les plus connus (Pouxit, Altopou, Nyda, Paranix...) utilisent le diméticone, une substance qui paralyse le parasite avec une sorte de glue. Avantage de ce produit : les poux ont du mal à s'y adapter, ce qui les rend plus efficaces.

2. Renouveler l'application au moins une fois

Aucun traitement ne permet d'éliminer à 100% les poux et les lentes. Il faut donc renouveler l'application au bout de deux jours si l'infestation est forte, et entre 7 et 10 jours après la première application dans tous les cas. Cela permet de s'assurer que lentes qui avaient été épargnées par la première application et qui sont devenues des poux adultes ont bien été éradiquées.

3. Utiliser un peigne fin en complément

Pour être certain d'éradiquer tous les poux le plus rapidement possible, mieux vaut jouer sur tous les tableaux. En complément du traitement anti-poux classique, optez donc pour la méthode "mécanique" : le peigne fin.

Utilisez-le sur cheveux mouillés. Après le shampoing, appliquez une crème démêlante sur les cheveux : cela facilitera le passage du peigne fin, tout en immobilisant temporairement les poux et les nymphes (jeunes poux). Démêlez la chevelure avec un peigne à grosses dents, puis divisez-la en petites portions et "ratissez" avec le peigne fin partant du bas du crâne et en remontant progressivement.


Il faut compter quatre séances de ce type, espacées de 3 jours, pour venir à bout de tous les poux (adultes, nymphes). Le kit anti-poux Bug Buster contient également un peigne fin spécial lentes capable de décrocher les oeufs.

4. Se méfier des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles ont des propriétés antiparasitaires reconnues. C'est notamment le cas de l'huile d'arbre à thé associée au nérolidol, un alcool contenu dans plusieurs huiles essentielles (lavande, jasmin, gingembre...). Selon une étude menée en 2012 par des chercheurs italiens, un mélange d'huile d'arbre à thé (concentrée à 0,5%) et de nerolidol (concentré à 1%) pendant 30 minutes permettrait de tuer tous les poux.

Mais attention : ces remèdes dits "naturels", qui suscitent depuis plusieurs années un véritable engouement, peuvent être dangereux. Comme le souligne l'association 60 millions de consommateurs, "leur potentielle toxicité reste peu étudiée", alors que leurs usages se banalisent et que les anti-poux qui en contiennent se multiplient. L'association pointe en particulier les huiles essentielles d'arbre à thé et de lavande, "suspectées d'agir comme des perturbateurs endocriniens". Dans le doute, mieux vaut donc éviter d'y recourir et privilégier les traitements classiques assortis du peigne fin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Consommation Pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants