1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Attention à ne pas trop manger d'abats, riches en cadmium
1 min de lecture

Attention à ne pas trop manger d'abats, riches en cadmium

REPLAY - Le docteur Saldmann souligne l'importance de manger en faible quantité des abats pour éviter d'ingurgiter des métaux lourds.

Le rayon boucherie d'un supermarché
Le rayon boucherie d'un supermarché
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
RTL en pleine forme du 08 octobre 2017
02:30
Attention à ne pas trop manger d'abats, riches en cadmium
03:01
Frédéric Saldmann

Les amateurs d'abats doivent faire attention à ne pas en manger trop. Les reins ou encore le foie, sont des filtres dans le corps humain et des toxiques s'y accumulent. Lorsque l'on mange des abats, on ingurgite donc ces toxiques, notamment le cadmium, qui fait partie des métaux lourds. Le problème, c'est que l'on vit de plus en plus vieux et que le cadmium a le temps de s'accumuler dans notre organisme.

Pas question d'arrêter définitivement les abats toutefois, mais le docteur Saldmann recommande une consommation raisonnable. "Les abats ça stocke en particulier le cadmium et on le retrouve particulièrement dans le foie et les rognons. En consommer en petite quantité ça va, mais souvent, ça créé un souci", note-t-il. 

On retrouve également du cadmium, et des métaux lourds en général, dans certains poissons, mais aussi dans certains végétaux comme les champignons ou les épinards.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/