1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Activité physique, sommeil, alimentation : comment protéger sa mémoire
2 min de lecture

Activité physique, sommeil, alimentation : comment protéger sa mémoire

Il y a différentes façons de protéger sa mémoire. On voit quelles sont les activités les plus favorables et les aliments à privilégier.

La sieste permet de stimuler la mémoire.
La sieste permet de stimuler la mémoire.
Crédit : dima_sidelnikov
Comment protéger sa mémoire ?
00:03:41
Comment protéger sa mémoire ?
00:03:41
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Ce matin, pleins feux sur les façons de protéger sa mémoire. Il n’y a pas une seule activité qui préserve la mémoire. La lecture, les mots croisés, les jeux de société, le calcul mental, le bricolage, et même le tricot font travailler le cerveau.

C’est la nouveauté qui stimule particulièrement la mémoire. Apprendre de nouvelles choses ou vivre de nouvelles expériences lui est très bénéfique. Pas la peine, en revanche, de se forcer à faire quelque chose qu’on n’aime pas. Car avec la nouveauté, c’est le plaisir et la motivation qui boostent la mémoire.
 
C’est surtout la variété des activités qui compte. Et pour préserver sa mémoire, il faut aussi voir des gens. Les relations sociales sont très importantes. Rien que pour entretenir une conversation, le cerveau doit fournir beaucoup d’efforts. Quand on raconte quelque chose à une personne, que ce soit un film ou une anecdote, cela active la mémoire. Partager, reformuler des connaissances permet de mieux les retenir.

Toutes les activités physiques sont bénéfiques

On sait maintenant que l’exercice physique, c’est bon pour le cerveau. Bouger, c’est également un bon moyen de stimuler sa mémoire. L’exercice physique améliore les fonctions cognitives, notamment la mémoire. Comme les muscles, notre cerveau a tendance à rétrécir avec l’âge. Des études scientifiques ont montré que rester physiquement actif permet de contrer le rétrécissement du volume de l’hippocampe, une région du cerveau essentielle au bon fonctionnement de la mémoire. Et cela pourrait même diminuer le risque de développer une maladie d’Alzheimer. Les mécanismes par lesquels l’exercice physique agit sur le cerveau sont multiples.
 
Toutes les activités sont bonnes. Faire du vélo, nager ou tout simplement marcher, c’est bon pour la santé de notre cerveau. Les activités de groupe qui favorisent les relations sociales sont également bénéfiques. En plus de l’activité physique, ce qui est important, c’est aussi de limiter le temps passé assis.
 
Bien dormir, ça permet également de consolider sa mémoire. C’est lors du sommeil que le cerveau trie les souvenirs pertinents et les « téléchargent » sur l’hippocampe. Et si la nuit a été mauvaise ou trop courte, une petite sieste de 20 à 30 minutes en milieu de journée permet de compenser. Elle va mettre de l’huile dans les rouages de la mémorisation. Respecter son sommeil, c’est donc essentiel pour consolider sa mémoire. Savoir faire de bonnes pauses aussi. Notre mémoire ne peut pas fonctionner en permanence à 100% de ses capacités.

Pour bien digérer les informations et les ancrer en soi, il faut savoir s’arrêter à intervalles réguliers, par exemple 10 minutes toutes les heures ou 5 minutes toutes les 25 minutes. A chacun de trouver le rythme qui lui convient le mieux.

L'alimentation joue aussi un rôle

À lire aussi

On a parlé de l’exercice, du sommeil mais l'alimentation joue aussi un rôle pour garder une bonne mémoire. Les études ont montré que le régime méditerranéen permet de garder une bonne mémoire et de contrer le déclin cognitif. Il encourage les produits frais de saison et exclut les produits trop transformés.

Les neurones ont besoin de minéraux et de vitamines anti-oxydantes que l’on retrouve dans les fruits et les légumes, de   glucides complexes présents dans les légumineuses et les céréales complètes, et de bonnes graisses qu’on trouve dans les poissons, les avocats, les noix, et l’huile d’olive.

En revanche, l’alcool, tout comme le cannabis d’ailleurs, fragilise les connexions entre les neurones. Il abaisse l’attention. Or, pour bien encoder les informations et les stocker avant de les restituer, notre mémoire a besoin de suffisamment de concentration.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/