7 min de lecture Mercato

Mercato : Favre, Jardim, Bielsa... la valse des entraîneurs a débuté

LE JOURNAL DU MERCATO - De Lille à Nice, en passant par Saint-Étienne, plusieurs clubs pourraient changer de technicien. Petite mise au point avant le départ du jeu des bancs de touches musicaux.

Lucien Favre, entraîneur de Nice, en octobre 2016
Lucien Favre, entraîneur de Nice, en octobre 2016 Crédit : BEBERT BRUNO/SIPA
Luca Dangréaux
Luca Dangréaux

La période de mercato estivale 2017 débute officiellement le 1er juin prochain. Et ce moment n'est pas réservé qu'aux acteurs. Jean-Michel Aulas a récemment assuré vouloir recruter un directeur sportif pour étoffer les forces vives du club et épauler Bruno Génésio. Le Paris Saint-Germain en fait de même puisqu'Andrea Berta, actuellement dirigeant de l'Atlético de Madrid, serait en passe de rejoindre la direction du PSG.

Tous les étages d'un club sont donc susceptibles de muter et le poste d'entraîneur n'échappe pas à la règle. L'importance de Leonardo Jardim (AS Monaco) et de Lucien Favre (OGC Nice) dans les performances de leur club respectif n'est plus à démontrer. Conserver ses deux hommes est un enjeu majeur pour les dirigeants des deux clubs de la Côte d'Azur.

À lire aussi
Philippe Coutinho à l'entraînement avec le Brésil le 9 octobre 2017 Mercato
Mercato : Coutinho finalement au Barça cet hiver ?

Le Portugais et le Suisse sont courtisés et comme leurs homologues de Ligue 1, ils pourraient changer de banc de touche. Certains sorts sont scellés. Certains présidents laissent planer l'incertitude. Mise au point des clubs susceptible de changer de technicien, préambule quasi obligatoire avant d'entamer le mercato des joueurs. .

Ils vont quitter leur club

Christophe Galtier : après neuf ans passés à la tête de l'équipe professionnelle de l'Association Sportive de Saint-Étienne, Christophe Galtier quittera les Verts au lendemain de la 38e journée de Ligue 1. Malgré un contrat qui s'étire jusqu'à l'été prochain, le Marseillais de naissance ne tiendra pas la décennie dans le Forez.

Pressenti à la tête de l'Olympique de Marseille avant l'arrivée de Rudi Garcia (octobre 2016), le vainqueur de la Coupe de la Ligue 2013 voudrait se tester à l’étranger comme l'ont fait récemment Philippe Montanier (Real Sociedad/ESP), Claude Puel (Southampton/ANG) ou Rémi Garde (Aston Villa/ANG).

Le dernier match de Galtier (50 ans), au stade Geoffroy-Guichard, s'est terminé par une "manita" (5-0) infligée par le Paris Saint-Germain. Mais les supporters n'en ont pas tenu compte et ont rendu un hommage appuyé à leur futur ex-coach. Et à raison. Lorsque le technicien s’assoit sur le banc des Verts en qualité de numéro un, le club est classé 17e et vit une période plus que mouvementée. En neuf ans il a redressé un club historique pour en faire une nouvelle place forte de la Ligue 1.

Bernard Casoni : Lui aussi a redressé un club (le FC Lorient) en plein tempête mais lui non plus ne prolongera pas son bail. Lorsque l'ancien Valenciennois est arrivé en terre bretonne, le club pointait à la 20e place. Sa mission était simple : remotiver les troupes et se maintenir en L1. Le club a grimpé deux places depuis son arrivée, pas suffisant pour pérenniser la situation de Bernard Casoni. Frédéric Hantz, ancien coach du SC Bastia et du Montpellier HSC, serait la priorité du président Féry pour lui succéder.

Franck Passi : longtemps le doute planait concernant l'avenir de l'ancien technicien marseillais. Sera-t-il l'adjoint de Marcelo Bielsa ? Quittera-t-il le Nord pour trouver un poste de numéro un ? C'est finalement cette seconde solution qu'il a privilégié. En Provence (2015-2017) puis à Lille (2016-2017), Passi a pris goût au poste d'entraîneur en chef. Il quitte donc le club de Gérard Lopez pour espérer enfin lancer sa carrière de coach.

Je n'étais là que pour donner un coup de main

Jean-Louis Gasset
Partager la citation

Jean-Louis Gasset : encore une arrivée en poste en cours de saison et encore un qui a réussi sa mission. Mais l'ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG ne souhaitait pas donner plus au Montpellier HSC : "J’avais un deal avec la famille Nicollin pour sauver ce club, dans un match, ma mission est terminée. Je n'étais là que pour donner un coup de main". Franck Passi, libéré par le Losc et qui a commencé sa carrière de joueur dans l'Hérault, pourrait le remplacer.

Ils pourraient quitter leur club

Leonardo Jardim : les dirigeants de l'AS Monaco seront courtisés de toute part durant la prochaine période de mercato. Les joueurs du club champion de France sont déjà ardemment quémandés et cela devrait être la même chose pour l'entraîneur. Jardim a prouvé ses qualités de technicien lors de cette saison 2016-2017 (titre de champion de France, finaliste de la Coupe de la Ligue, demi-finaliste de la Coupe de France et de la Ligue des champions) mais aussi sa capacité à manager un groupe.

Des aptitudes qui n'ont pas laissé indifférent en Europe. Le Portugais a des ambitions, ne s'en cache pas, et pourrait aller voir ailleurs si un projet d'envergure se présente à lui. L'Inter Milan, club sans coach et en manque de résultat, pourrait être la future destination du meilleur entraîneur de Ligue 1. Les Nerazzurri ont déjà fait part de leur intention. Pour quelles réponses de l'intéressé ?

Leonardo Jardim et Pep Guardiola en avril 2017 lors de Manchester City-Monaco
Leonardo Jardim et Pep Guardiola en avril 2017 lors de Manchester City-Monaco Crédit : Super/SilverHub/Shutter/SIPA

Lucien Favre : il pourrait repartir de France aussi vite qu'il n'en est arrivé. Et faire autant de déçu qu'il n'a fait d'heureux l'été dernier. Lorsque Jean-Pierre Rivère a annoncé le recrutement du Suisse, tous ont salué cette nouvelle. Lucien Favre est un coach reconnu pour son travail en Allemagne (il a été élu quatre fois meilleur coach de la Bundesliga).

L'Allemagne, voilà un pays qu'il pourrait retrouver. Il a signé un contrat de trois saisons avec l'OGC Nice mais l'intérêt que lui porterait le Borussia Dortmund ne le laisserait pas insensible. La Bundesliga semble être son terrain de jeu favori et y entraîner la deuxième meilleure équipe (régulièrement qualifiée pour les huitièmes de finale de Ligue des champions et au budget huit fois supérieur) pourrait l'inciter à quitter la France.

Unai Emery : la tendance n'est pas à un départ mais qui peut s'assurer que le Basque ne paie pas sa saison en demi-teinte ? L'été dernier les dirigeants Qataris ont démissionné Laurent Blanc alors que ses résultats étaient meilleurs (champion de France et quart de finaliste de la C1). Rien ne laissait présager une telle décision. Le "Président" prolongeait à peine son contrat.

Nasser Al Khelaïfi répète qu'Unai Emery a toute sa confiance et qu'il exercera une deuxième saison dans la capitale française. Le PSG doit encore aller chercher un trophée puisqu'il est opposé au SCO d'Angers en finale de Coupe de France (samedi 27 mai). Une défaite fragiliserait, à coup sûr, l'ancien coach du FC Séville. Une victoire le renforcerait. Suffisamment pour passer l'été ?

Bruno Génésio : comme Emery, le Lyonnais va-t-il payer une saison inaboutie ? Jean-Michel Aulas a pour ambition de jouer, chaque année, la Ligue des champions. Un souhait qui ne sera pas atteint en fin de saison puisque l'Olympique Lyonnais ne peut plus rattraper Nice, 3e.

Génésio et ses hommes auraient pu se rattraper en jouant une finale européenne. Après avoir éliminé la Roma et le Besiktas, les Lyonnais se sont fait sortir par l'Ajax Amsterdam, un adversaire pourtant moins redoutable sur le papier. Une déception de plus mais qui ne fait pas de Génésio un condamné : "Il n'y a aucune raison d'imaginer un changement" a même soutenu Jean-Michel Aulas.

Antoine Kombouaré : l'entraîneur de l'EA Guingamp clôt également sa première saison dans son club. Et sa dernière ? La direction du 10e de Ligue 1 ne souhaite pas se séparer du Kanak mais Saint-Étienne l'aurait ciblé pour remplacer Galtier. Le travail de Kombouaré est remarqué partout où il est passé : au Paris Saint-Germain, au RC Lens et donc dans les Côtes-d'Armor. Les valeurs de combat que prône l'homme correspondent parfaitement avec le climat du stade Geoffroy-Guichard. Des contacts auraient été établies entre l'entourage de l'entraîneur et l'ASSE.

Il arrive en Ligue 1

Marcelo Bielsa : le "Loco' sera sans nul doute l'attraction numéro un sur les bancs de touche du championnat de France saison 2017-2018. Bielsa a trouvé un accord avec Gerard Lopez et Marc Ingla, les dirigeants du Losc, pour entraîner le club du Nord à la rentrée prochaine. Le souvenir qu'il a laissé lors de son passage à Marseille présage une année mouvementée au Domaine de Luchin.

L'Argentin a d'ailleurs commencé ses différents chantiers dans le club de l'investisseur Hispano-Luxembourgeois. Il a voulu que le centre d'entraînement soit reconstruit de manière à ce que les joueurs aient plus de confort. Les salles à manger du groupe professionnel et de l'équipe CFA seront séparées. Il souhaite également placarder 250 phrases sur les murs du lieu de vie du club.

La rentrée du Losc est programmée sept semaines avant le début du championnat quand, habituellement, les équipes non-européennes se donnent cinq semaines de préparation. Marcelo Bielsa a même prévu d'installer ses premières affaires avant la fin du mois de mai dans la capitale des Flandres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mercato Entraineur Ligue 1
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788598420
Mercato : Favre, Jardim, Bielsa... la valse des entraîneurs a débuté
Mercato : Favre, Jardim, Bielsa... la valse des entraîneurs a débuté
LE JOURNAL DU MERCATO - De Lille à Nice, en passant par Saint-Étienne, plusieurs clubs pourraient changer de technicien. Petite mise au point avant le départ du jeu des bancs de touches musicaux.
http://www.rtl.fr/sport/football/mercato-favre-jardim-bielsa-la-valse-des-entraineurs-a-debute-7788598420
2017-05-19 12:50:07
http://media.rtl.fr/cache/j6k_vih1g64N90QtSf5LQg/330v220-2/online/image/2017/0407/7788007953_lucien-favre-entraineur-de-nice-en-octobre-2016.jpg