2 min de lecture Sport

Le PSG inquiète, quelques jours avant d'attaquer la Ligue des champions

DÉCRYPTAGE - Le Paris Saint-Germain, 10 jours avant d'affronter le Bayer Leverkusen en 1/8e de finale de la Ligue des champions (18 février), ne rassure pas.

Jérémy Ménez sous le maillot du PSG
Jérémy Ménez sous le maillot du PSG Crédit : AFP/L.Bonaventure
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le PSG pourrait bien voir basculer sa saison en 10 jours. En effet, après le nul face à Monaco dimanche soir, le Paris Saint-Germain inquiète quelque peu alors qu'il doit affronter le Bayer Leverkusen le 18 février, pour ce qui sera l'une des rencontres les plus importantes de l'année, en 1/8e de finale aller de la Ligue des champions.

Pas de victoire contre le Top 4

Faire un match nul face à Monaco est bien entendu loin d'être un sujet d'inquiétude, mais ce résultat survient après une reprise globalement poussive en 2014. Mise à part la gifle infligée à un Nantes venu au Parc des Princes en victime expiatoire (5-0), les Parisiens n'ont pas vraiment dominé leur sujet depuis la reprise. Plus inquiétant, les hommes de Laurent Blanc n'ont battu aucune équipe du Top 4 - match nul à domicile contre Lille (2-2), nul à Saint-Étienne (2-2) et deux fois 1-1 contre Monaco. La victoire en Coupe de la ligue face aux Verts ne l'a été qu'en prolongation.

Ces prestations poussives, Laurent Blanc les a justifiées par la nécessité de "digérer" la préparation physique effectuée durant la trêve, et censée amener le PSG au Top de sa condition physique avant les échéances européennes. Mais force est de constater qu'à 10 jours du déplacement à la BayArena, le rythme entrevu lors de la phase aller de Ligue 1 n'est plus là. Dimanche, contre Monaco, il a manqué de la profondeur au jeu parisien face au pressing monégasque, et une capacité à changer de rythme. Une intensité que mettront les Allemands durant les 180 minutes de confrontation.

Un Cavani vous manque, et votre banc semble faible

Intensité, volume de jeu, courses, appels en profondeur. Des qualités que possède un joueur du Paris Saint-Germain, Edinson Cavani. Seulement voilà, l'Uruguayen, si précieux dans le jeu pour passer outre les pressings adverses et initier celui de son équipe, sera sans doute absent au moins pour le match aller. Blessé à la cuisse, son absence montre à quel point il est indispensable au PSG, tant les remplaçants sont soit stéréotypés, soit insuffisamment adaptés au jeu prôné par Blanc.
 
En effet, Lavezzi, aussi généreux soit-il, est chroniquement maladroit cette saison (18 matchs, 3 buts, 0 passes décisive). Jérémy Ménez, en fin de contrat en juin, semble déjà ailleurs. Enfin Lucas, jeune et prometteur, commence à peine à montrer des signes d'adaptation au système parisien. Sera-ce suffisant pour passer le Bayer ? Seule bonne nouvelle en attaque, la bonne tenue de Pastore depuis quelques semaines. Mais le profil ne correspond pas aux besoins actuels, face à un adversaire comme le Bayer Leverkusen qui ne manquera pas de mettre une grosse pression sur les Parisiens.

À lire aussi
Premier League
Manchester United : pourquoi Cavani est-il accusé de racisme ?

Le deuxième de Bundesliga ne devra, en aucun cas, être pris à la légère par l'actuel PSG, dont la marge sur son adversaire est plus étroite actuellement, sous peine de vivre une désillusion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport Football Paris Saint-Germain
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants