2 min de lecture Vidéo

Monaco - PSG : statu quo entre les deux locomotives de la Ligue 1

COMPTE-RENDU - Monaco et le PSG ont fait match nul 1-1 dans le match au sommet de la Ligue 1, dimanche 9 février, pour le compte de la 24e journée. Paris conserve 5 points d'avance sur l'ASM.

Emmanuel Rivière et Marco Verratti lors de Monaco-PSG, le 9 février 2014
Emmanuel Rivière et Marco Verratti lors de Monaco-PSG, le 9 février 2014 Crédit : VALERY HACHE / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

LE RESUMÉ DE LA RENCONTRE EN VIDÉO

Ce n'était pas de la Ligue 1 mais une affiche de Ligue des champions entre les deux meilleures équipes du championnat ! En clôture de la 24e journée, le Paris Saint-Germain a été tenu en échec par l'AS Monaco (1-1), dimanche 9 février. Un score nul qui maintient un écart de cinq points entre le leader parisien et son poursuivant.

Au cours des 90 minutes, les deux équipes ont bataillé ferme. Pour le PSG, il n'était cette fois-ci pas possible de bénéficier d'une possession de balle à plus de 70%, ni de faire un siège du camp adverse. Là, Monaco, plus déterminé que jamais, proposait une réelle opposition avec l'intention, non pas de ne pas perdre, mais bel et bien de faire un résultat.

Mais souvent, les grands matches se jouent sur des détails. La preuve avec le PSG qui a su profiter de son point fort, les coups de pied arrêtés, et la faiblesse de Monaco, le secteur aérien, pour ouvrir le score. À la 8e minute, sur un corner tapé par Thiago Motta, Alex déviait le ballon au point de pénalty en direction de Javier Pastore. L'Argentin, préféré à son compatriote Ezequiel Lavezzi pour remplacer Edinson Cavani, n'avait plus qu'à mettre la tête pour tromper Subasic.

Monaco remercie Thiago Silva

À lire aussi
Paris Saint-Germain
Coupe de France : quand aura lieu la troisième finale PSG-Monaco de l'histoire

Dans la foulée, Monaco se révoltait et obtenait un gros temps fort. Durant cette période, les hommes de Claudio Ranieri récupéraient très haut, se procuraient plusieurs corners, quelques occasions et déployaient un gros pressing. Concrètement, cela donnait par exemple lieu à une frappe dangereuse d'Emmanuel Rivière après une perte de balle de Marco Verratti (13e).

Rien de tout cela n'a toutefois empêché le Paris Saint-Germain d'aller alerter l'arrière-garde de la Principauté. Ainsi, Javier Pastore s'illustrait de nouveau à la 31e et Zlatan Ibrahimovic tentait également quelques frappes dont des coup francs particulièrement puissants (16e, 20e, 40e, 55e).

En seconde période, le match était toujours aussi ouvert même si le rythme l'était moins. À l'heure de jeu, Monaco n'était pas loin de revenir à la marque sur une énorme erreur d'appréciation de Salvatore Sirigu. Le gardien italien réussissait néanmoins, du bout des doigts, à repousser l'échéance. Finalement, comme lors du , c'est sur un but étonnant que l'ASM a égalisé. Sur un centre de l'arrière droit Fabinho, le défenseur brésilien Thiago Silva, en essayant de dégager, a expédié le ballon dans ses propres filets (74e).

Dans les derniers instants, les deux concurrents pour le titre auraient pu prendre l'avantage sur des tentatives de Fabinho (88e) et Zlatan Ibrahimovic (90e). Le score en est finalement resté là, laissant ainsi du suspense dans ce championnat de France.

La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Vidéo Sport Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants