3 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : qui est Moise Kean, le joker déjà devenu buteur providentiel ?

PORTRAIT - Recruté dans les dernières heures du mercato, le jeune attaquant italien (20 ans) a offert la victoire à Paris sur la pelouse du Basaksehir Istanbul, mercredi 28 octobre.

Moise Kean avec le PSG à Istanbul le 28 octobre 2020
Moise Kean avec le PSG à Istanbul le 28 octobre 2020 Crédit : TOLGA BOZOGLU / POOL / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Un prénom biblique (à un tréma près). Un nom de famille rappelant deux anciennes légendes irlandaises, Roy et Robbie (à un "e" final près). Débarqué au PSG dans l'ombre du milieu portugais Danilo Pereira, à la toute fin du mercato avec un profil de joker à la Éric-Maxim Choupo Moting, Moise Kean restera - au moins - l'homme providentiel de la fin octobre 2020 dans la capitale.

S'il était resté muet face au but lors de sa première titularisation (match disputé en intégralité) sous les couleurs rouge et bleu, à Nîmes (victoire de Paris 4-0) le 16 octobre, l'attaquant italien né le 28 février 2000 vient de claquer deux doublés lors des deux dernières rencontres du club de la capitale. Une performance dont peu de joueurs peuvent s'enorgueillir.

Celui face à Dijon (3e, 23e) a idéalement lancé un PSG dépeuplé en défense et au milieu vers un large succès (4-0) et la prise du pouvoir en Ligue 1. Mercredi 28 octobre, dans une tunique grenat aux manches blanches et noires d'un goût douteux, le droitier d'1,83 m aux courtes dreadlocks a sorti Paris d'un mauvais pas sur sa scène privilégiée : la Ligue des champions.

De la tête et des jambes

Battu au Parc des Princes par Manchester United (1-2) pour son entrée dans la phase de poules de cette nouvelle édition, le finaliste sortant ne pouvait pas se permettre de griller un deuxième joker si tôt, surtout face à l'adversaire supposé le plus faible du groupe H derrière Man. U et le RB Leipzig, le au Basaksehir Istanbul. 

À lire aussi
Thomas Tuchel au Parc des Princes le 24 novembre 2020 Ligue des champions
PSG-Leipzig : la colère de Tuchel après une question sur le niveau de Paris

Privée de Neymar dès la 20e minute, maladroite devant et exposée aux contres turcs durant plus d'une heure, l'équipe de Thomas Tuchel est parvenu à éviter le 0-0, a minima, grâce à son gamin inconnu du grand public, prêté par Everton. Le natif de Verceil (Piémont), de parents ivoiriens, a d'abord placé sa tête sur un corner de Kylian Mbappé (64e), avant de réaliser un grand numéro : contrôle orienté du droit, frappe en pivot du gauche (79e). 

Paris s'impose finalement 2-0, empoche ses 3 premiers points (United en compte 6, Leipzig 3, Basaksehir 0), peut aborder sa double confrontation avec les Allemands (4 et 24 novembre) avec beaucoup moins de pression. L'autre excellente nouvelle pour Thomas Tuchel est donc l'émergence de Moise Bioty Kean (son nom complet) à l'heure ou Mauro Icardi déçoit, quand il n'est pas blessé.

Acheté 30 millions d'euros par Everton

Passé par l'AC Asti, le Torino et la Juventus Turin chez les juniors, entre 7 et 16 ans, le nouveau numéro 18 du PSG qui s'est révélé avec la Juve lors de la saison 2018-2019. Aligné à 13 reprises en championnat par Massimiliano Allegri, il inscrit 6 buts dont un doublé face à l'Udinese en mars.

Dans la foulée, il est vendu à Everton, en Angleterre, pour 30 millions d'euros bonus compris. Mais il ne parvient pas à s'imposer chez les Toffees et reste sur une saison à 2 buts en 29 matches en Premier League. En se le faisant prêter (sans option d'achat), le PSG semble avoir tiré la bonne pioche. Kean peut aussi en profiter pour retrouver la Squadra Azzura. Appelé dès novembre 2018, il compte 8 sélections et 2 buts avec l'Italie

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Ligue des champions
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants