1 min de lecture PSG-OM

PSG-OM : Neymar, Di Maria, Benedetto... Les sanctions sont tombées

La commission de discipline de la LFP a notamment infligé deux matchs de suspension, plus un avec sursis, à Neymar.

Une bagarre générale a éclaté entre les joueurs de l'OM et le PSG lors du Classique du 13 septembre 2020
Une bagarre générale a éclaté entre les joueurs de l'OM et le PSG lors du Classique du 13 septembre 2020 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Maxime Magnier et AFP

Après le désastreux spectacle qu'ils ont donné à voir, dimanche 13 septembre, sur la pelouse du Parc des Princes, les joueurs du PSG et de l'OM impliqués dans les échauffourées de fin de match connaissent enfin leurs sanctions. Ce mercredi 16 septembre, la Commission de discipline de la LFP a tranché.

Du côté de l'équipe francilienne, Neymar et Leandro Paredes ont écopé de deux matchs de suspension, ainsi qu'un autre avec sursis. Laywin Kurzawa est suspendu six matchs. Il lui est reproché d'avoir déclenché la bagarre avec Amavi. Di Maria, lui, doit encore être convoqué mercredi 23 septembre par la commission de discipline pour le crachat qu'il aurait adressé en direction d'Alvaro Gonzalez.

Côté Marseillais, Amavi écope de trois matchs de suspension. Son coéquipier Benedetto manquera une rencontre. La Ligue de football professionnel (LFP) a également annoncé mercredi qu'elle ouvrait une enquête sur les propos racistes qu'aurait tenus le défenseur de Marseille Alvaro Gonzalez envers Neymar.

Dimanche, le match, houleux, s'est soldé par la première victoire en neuf ans de l'OM sur son rival (1-0). Cinq cartons rouges avaient été adressés par l'arbitre pour un début de bagarre, dont un pour Neymar. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
PSG-OM LFP Paris Saint-Germain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants