1 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : le gouvernement brésilien dénonce le "racisme" contre Neymar

Un "énième cas de racisme dans le sport" est dénoncé dans un communiqué gouvernemental, après que Neymar a affirmé avoir été la cible d'insultes racistes du défenseur de l'OM Alvaro Gonzalez.

Neymar, lors du Clasico face à Marseille, dimanche 13 septembre
Neymar, lors du Clasico face à Marseille, dimanche 13 septembre Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont et AFP

Neymar, qui affirme avoir été victime d'une injure raciste de la part du défenseur marseillais Alvaro Gonzalez lors du match PSG-OM du dimanche 13 septembre (0-1), a reçu un nouveau soutien de poids : celui du gouvernement de son pays, le Brésil.

Le gouvernement brésilien s'est dit, ce mardi 15 septembre, solidaire de l'attaquant, et a dénoncé le "racisme" qu'il a subi. "Face à un énième cas de racisme dans le sport, le ministère de la Femme, de la Famille et des Droits de l'homme est solidaire avec le joueur Neymar Jr", affirme un communiqué.

"Le racisme est un crime", ajoute le ministère. Le Paris Saint-Germain a déjà souten"fermement" son joueur, qui leur "a rapporté avoir été victime d'insultes racistes par un joueur adverse". À l'inverse, l'Olympique de Marseille a pris parti pour son défenseur, affirmant que celui-ci n'était pas une personne raciste.

Le classique du football français s'est clôturé avec cinq cartons rouges distribués, dont un à Neymar pour un coup à l'arrière de la tête d'Alvaro Gonzalez. L'attaquant brésilien s'est plaint auprès des arbitres, en répétant à de très nombreuses reprises "racismo, no!" ("le racisme, non !", en espagnol), en pointant le défenseur espagnol.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Olympique de Marseille Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants