2 min de lecture Ligue des champions

PSG-Basaksehir : 57% des Français jugent "racistes" les propos de l'arbitre assistant

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Winamax porte vendredi 11 décembre sur l'incident qui a entraîné l'interruption puis le report du match de Ligue des champions.

Naymar, Kylian Mbappé et Demba Ba au Parc des Princes le 8 décembre 2020
Naymar, Kylian Mbappé et Demba Ba au Parc des Princes le 8 décembre 2020 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Près de trois Français sur quatre (73%) estiment que les joueurs du Paris Saint-Germain et du Basaksehir Istanbul ont eu raison de rentrer aux vestiaires après avoir entendu l'arbitre assistant qualifier de "negru", "noir" en Roumain, l'entraîneur adjoint du club turc. Ils sont en revanche nettement moins à considérer que le terme utilisé était "raciste" : 57%.

Une majorité des sondés (55%) pense aussi que cet événement marquera un tournant dans la lutte contre les discriminations dans le football, et un peu plus (66%) que ces discriminations sont présentes dans le monde du sport. Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Winamax. 

L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas sur internet les jeudi 10 et vendredi 11 décembre 2020 auprès d'un échantillon de 990 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 399 amateurs de football. Découvrez le détail de cette étude en cinq points majeurs.

1. Les joueurs ont eu raison de quitter la pelouse

La décision de quitter le terrain prise mardi 10 décembre par les joueurs de Paris et d'Istanbul est donc très largement soutenue par les Français. Pour 73% d’entre eux, et même 81% des moins de 25 ans, les joueurs ont eu raison de prendre cette décision et cet avis est aussi largement partagé par les amateurs de football (76%).

2. Des propos "racistes" pour 57% des sondés

À lire aussi
sondage
PSG-Bayern : pour 52% des Français et 72% des amateurs, Paris a franchi un palier

Le pourcentage de Français qui estiment que les propos de l'arbitre assistant Sebastian Coltescu à l'encontre de l'entraîneur adjoint du Basaksehir Pierre Achille Webo étaient "racistes" est inférieur de 16 points mais reste majoritaire. 57% des personnes interrogées vont dans ce sens. 

C’est chez les moins de 25 ans (69%) et les sympathisants de gauche (66%) qu’on trouve la conviction la plus forte sur ce point.

PSG-Basaksehir : des propos "racistes" pour 57% des sondés
PSG-Basaksehir : des propos "racistes" pour 57% des sondés Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

3. Cet événement marquera un tournant

Quatre mois après le boycott historique de matches par des joueurs de NBA en réaction à l’affaire Jacob Blake, cette décision inédite dans un match de football fera également date selon les Français. 

55% d’entre eux considèrent que cet événement marquera un tournant dans la lutte contre les discriminations dans le football. Les moins de 35 ans (60%) et les amateurs de football (63%) en sont encore plus convaincus.

PSG-Basaksehir : un événement qui marquera un tournant
PSG-Basaksehir : un événement qui marquera un tournant Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

4. Les discriminations présentes dans le sport

Pour 66% des Françaises et des Français, les discriminations sont présentes dans le monde du sport. Ce sentiment est encore plus partagé par les amateurs de football (74%) et les moins de 35 ans (71%), chez lesquels on trouve plus de "pratiquants sportifs".

Les discriminations présentes dans le sport
Les discriminations présentes dans le sport Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax

5. Les sportifs n'en font pas assez

52% des Français jugent que les sportifs ne s’engagent pas assez contre les discriminations dans le monde du sport, 31% qu’ils s‘engagent suffisamment uniquement et 15% qu’ils s’engagent trop. L’attente d’une plus forte implication des sportifs est donc majoritaire dans la population.

Elle atteint même 57% chez les moins de 35 ans, un résultat qui laisse envisager que les Français seraient satisfaits de voir de nombreux sportifs marcher dans les pas d’Antoine Griezmann qui a annoncé mettre fin à sa collaboration avec Huaweï pour protester contre l’attitude de la marque à l’égard des Ouïghours.

Discriminations : les sportifs n'en font pas assez
Discriminations : les sportifs n'en font pas assez Crédit : Odoxa pour RTL et Winamax
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Paris Saint-Germain Sondage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants