1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mediapro : Canal+, BeIn, GAFA... La LFP cherche désormais un nouveau diffuseur

Mediapro : Canal+, BeIn, GAFA... La LFP cherche désormais un nouveau diffuseur

ÉCLAIRAGE - Le choix du Conseil d'administration de la Ligue pourrait se faire vendredi 16 octobre, avant un vote de l'Assemblée générale des clubs lundi 19 ou mardi 20 octobre.

Des micros de BeIn Sports et Canal+ le 4 avril 2014 à Paris
Des micros de BeIn Sports et Canal+ le 4 avril 2014 à Paris
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Mediapro : Canal+, BeIn, GAFA... La LFP cherche désormais un nouveau diffuseur
01:24
Christian Ollivier
Christian Ollivier
Animateur

Suite du feuilleton Mediapro. La Ligue de Football Proessionnel a annoncé jeudi 15 octobre avoir mis en demeure le diffuseur (via la nouvelle chaîne Téléfoot), qui refuse toujours de payer les échéances d'octobre, 172 millions d'euros sur les 814 attendus chaque année sur la période 2020-2024. Surtout, les instances du foot français cherchent désormais de nouveaux canaux, un ou des remplaçants à Mediapro.


Avant même l'hypothétique règlement du litige devant le tribunal de commerce de Nanterre, c'est un appel du pied lancé à Vivendi, propriétaire du diffuseur historique Canal+, mais aussi à BeIn, grâce au Qatar, principal bailleur de fonds du football français et du Paris Saint-Germain. Il ne faut pas non plus exclure l'entrée en jeu des GAFA, Google, Apple, Facebook, Amazon principalement.

Solution ultime car "Mediapro s'est suicidé", a confié à RTL l'un des présidents d'un grand club de Ligue 1, qui font tous silence radio sauf un : le Lyonnais Jean-Michel Aulas, mercredi 14 octobre, à la sortie d'une conférence sur l'économie. "Je ne vois pas quel intérêt aurait Mediapro à ne pas payer, parce qu'il se mettrait en situation juridique extrêmement fragile. Six semaines après le début, on vient nous voir pour nous dire qu'on ne peut pas payer l'échéance du 17 octobre. Ce n'est pas sérieux".

Choix du Conseil d'administration de la LFP vendredi ?

En attendant, les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 sont en mode survie. Selon nos informations, une demi-douzaine de banques seraient disposées à consentir des prêts à 4%, taux d'intérêt du marché, expliquait il y a quelques heures un autre dirigeant sous couvert d'anonymat. 

À lire aussi

Le choix du Conseil d'administration de la Ligue pourrait se faire vendredi 16 octobre, avant un vote de l'Assemblée générale des clubs lundi 19 ou mardi 20 octobre. La course contre la montre pour sauver le football français est engagée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/