2 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Ligue 1 : huis clos, jauge à 1.000 ou à 5.000 spectateurs pour les clubs ?

ÉCLAIRAGE - Les compétitions vont se poursuivre en Île-de-France et dans les huit villes où a été décrété un couvre-feu, mais le public ne sera pas toujours le bienvenu.

Des supporters de Lens au stade Félix-Bollaert le 10 septembre 2020
Des supporters de Lens au stade Félix-Bollaert le 10 septembre 2020 Crédit : Denis Charlet / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

L'instauration d'un couvre-feu à partir de minuit dans la nuit de vendredi 16 à samedi 17 octobre, puis de 21h à 6h du matin durant au moins quatre semaines en Île-de-France et dans huit villes (Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Étienne) va avoir un nouvel impact sur la présence du public dans les stades.

Toutes les rencontres qui se joueront à Paris et dans ces villes après 21h le seront à huis clos. En revanche, les matches programmés à 13h, 15h et 17h pourront accueillir 1.000 spectateurs dans ces zones. Sont concernés en Ligue 1, quand ils évoluent à domicile, le PSG, l'OM, l'OL, le Losc, Montpellier et Saint-Étienne.

À Rennes et Dijon, situées en zone d'alerte renforcée, la jauge reste fixée à 1.000 spectateurs, que les rencontres se jouent avant ou après 21h. Les villes de Lens, Monaco, Nice, Bordeaux, Angers, Nîmes, Nantes, Strasbourg, Reims, Brest, Metz et Lorient peuvent, elles, accueillir 5.000 personnes. 

Les autorités et les clubs peuvent revoir les jauges

Néanmoins, les autorités et les clubs eux-mêmes peuvent revoir à la baisse ces jauges. Ainsi, le 12 octobre, la préfecture de Loire-Atlantique a décidé de limiter le nombre de spectateurs à Nantes à 1.000 au lieu de 5.000 pour les deux prochains matches face à Brest et au PSG, même si la ville n'a pas encore été classée en zone d'alerte renforcée au coronavirus.

À lire aussi
Laurent Wauquiez à Chambéry le 8 novembre 2019 Ligue 1 Uber Eats
Mediapro : Laurent Wauquiez en médiateur pour régler le conflit avec la LFP ?


Lors de la dernière journée de Ligue 1, la 6e de la saison, les rencontres Bordeaux-Dijon et Montpellier-Nîmes s'étaient déroulées à huis clos sur décision des clubs hôtes. PSG-Angers et Lyon-Marseille s'étaient joués en présence de 1.000 personnes et les six autres rencontres de 5.000 personnes.

PSG-Manchester United à huis clos

Pour la 7e journée, Nîmes-PSG pourra ainsi se jouer devant 5.000 personnes vendredi 16 octobre (21h), tandis que Marseille-Bordeaux sera à huis clos le lendemain à la même heure, tout comme Lille-Lens dimanche 18 octobre (21h). Toutefois, "il y aura une possibilité de dérogation, avec ou sans public selon l'heure", a précisé le ministère des Sports, qui n'a pas encore tranché.

Si Paris évoluera devant du public au stade des Costières de Nîmes, il recevra Manchester United à huis clos lors de la 1re journée de la phase de poules de la Ligue des champions mardi 20 octobre, puisque la rencontre est programmée à 21h. Il semble peu probable que la rencontre soit avancée, à 18h par exemple, par l'Uefa, pour accueillir 1.000 supporters.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants