2 min de lecture Football

Les infos de 22h - Football : Nice-Marseille interrompu après des banderoles homophobes

L'arbitre Clément Turpin a interrompu le match à la 28e minute, après plusieurs avertissements du speaker. La rencontre a repris quelque dix minutes plus tard.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 22h Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Le derby de la Méditerranée arrêté. La rencontre Nice-Marseille a été interrompue pour deux banderoles et des chants à caractère homophobe, mercredi 28 août à l'Allianz Riviera, en match de la 4e journée de Ligue 1, mercredi, dans un contexte de lutte contre ces comportements en tribunes.

La rencontre a repris quelque dix minutes plus tard. L'arbitre Clément Turpin a interrompu le match à la 28e minute, après plusieurs alertes du speaker. À partir de la 17e minute, les ultras de la Populaire Sud (ex-Brigade Sud), on commencé à entonner le chant: "Les Marseillais c'est des pé...", suivi de: "La Ligue, on t'enc..."

Le speaker a fait une annonce à la 22e minute: "Nous vous demandons de cesser ces propos injurieux, sans quoi le match sera interrompu". Il est encore intervenu à la 25e minute, l'arbitre a parlé aux capitaines, Dante (Nice) et Steve Mandanda (Marseille).

"Pour des stades plus gay"

Deux banderoles ont par ailleurs été déployées dans les tribunes, sur lesquelles on pouvait lire: "LFP/Instance: des parcages pleins pour des stades plus gay", et "Bienvenue au groupe Ineos (qui vient de racheter le club, ndlr): à Nice aussi on aime la pédale!"

À lire aussi
ballon- soir de ligue1 sport
Soir de Ligue des Champions du 22 octobre 2019

Les joueurs ont regagné les vestiaires sous le chant: "La Ligue, on t'enc...". "On va pas arrêter tous les matches parce qu'il y a des débiles", a regretté le milieu niçois Wylan Cyprien sur Canal + , tout en condamnant toute discrimination.

Mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) devait juger 18 cas de chants ou banderoles homophobes dans les tribunes de ses championnats professionnels, la L1 et la L2. Le 16 août, Nancy-Le Mans, en L2, avait été arrêté quelques minutes. Le week-end dernier, Brest-Reims et Monaco-Nîmes avaient également été brièvement arrêtés.

À écouter également dans ce journal

Brexit - Le Premier ministre britannique a suspendu mercredi 28 août le Parlement pendant cinq semaines jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines seulement avant la date du Brexit. Une manœuvre risquée et dénoncée par l'opposition.

Conseil européen - Le président de la République propose Sylvie Goulard, comme commissaire européenne. Cette annonce est faite avec un jour de retard sur le calendrier prévu

Yann Moix - Après la polémique familiale autour de son dernier livre, d'anciens écrits antisémitesde Yann Moix ont resurgi cette semaine. Ces dernières années, l'écrivain était pourtant apparu comme un défenseur du judaïsme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Homophobie OGC Nice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants