1 min de lecture Roxana Maracineanu

Homophobie dans les stades : "Il faut appliquer le règlement qui existe", dit Maracineanu sur RTL

INVITÉ RTL - La ministres des Sports, Roxana Maracineanu apporte des éclaircissements sur les mesures prises au sujet de l'homophobie dans les stades et des sanctions qui seront appliquées.

Les auditeurs ont la parole - Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 27/08 Crédit Image : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Barreiro

Roxana Maracineanu, ministre des Sports arrivée au gouvernement en septembre 2018, a fait de l'homophobie dans les stades une de ses priorités. Pour elle, il s'agit d'une lutte "pour ne pas se sentir stigmatisé en fonction de son orientation sexuelle".

En effet, ce week-end encore, à l'occasion de la troisième journée de Ligue 1, de nouveaux matches, en l'occurrence Brest-Reims et Monaco-Nîmes, ont été interrompus à cause de chants ou propos homophobes venant des tribunes.

Pour la ministre des Sports il est facile de se passer des insultes de ce type, "la langue française est assez riche en injures, si tant est qu'on ait envie de supporter son équipe en insultant l'adversaire." Elle poursuit en rappelant la liberté "que doivent avoir les arbitres et les joueurs d'exercer leur métier dans le respect".

Quant aux sanctions, Roxana Maracineanu annonce que l'instance nationale du supportérisme va lui remettre des propositions en septembre. Leur mission sera aussi de déterminer "ce qui revêt un caractère homophobe ou non", ainsi que de définir "ce qui doit être sanctionné au pénal ou non".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roxana Maracineanu Homophobie Football
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants