1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Fiasco au Stade de France : "Nous attendons une parole de la Première ministre", dit sur RTL le sénateur Buffet
1 min de lecture

Fiasco au Stade de France : "Nous attendons une parole de la Première ministre", dit sur RTL le sénateur Buffet

INVITÉ RTL - Après la publication du rapport sur les incidents au Stade de France, égrené de recommandations, la commission d'enquête du Sénat attend que le gouvernement Borne fasse des annonces.

François-Noël Buffet, le 28 mai 2020.
François-Noël Buffet, le 28 mai 2020.
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Julien Sellier - édité par Sandra Cazenave

 "Nous attendons une parole de la Première ministre sur les leçons que (les autorités) tirent de cet événement en prévision de grands événements futurs." Dans un rapport, les sénateurs ont proposé des recommandations pour éviter de "subir à nouveau ce qu'on a subi" lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France qui a viré au chaos fin mai, explique au micro de RTL, François-Noël Buffet, co-président de la commission d’enquête sénatoriale et président de la commission des lois.

La commission préconise ainsi que "sur des événements exceptionnels, sportifs et de grande ampleur, il puisse être demandé de conserver les images de vidéosurveillance pendant 30 jours". Leur non-conservation avait nourri la polémique.

Dans ce rapport, les sénateurs ont aussi pointé les "défaillances" des autorités françaises, dont les explications du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin - il avait rejeté la faute sur les supporters de Liverpool. "Le ministre se précipite et il commet une erreur, donc il se trompe. Il a fait cette déclaration sur la base des informations données, des informations qui étaient erronées. Il manquait d'informations vérifiées" pour pointer la responsabilité des supporters anglais, admet François-Noël Buffet.

Concernant les déclarations sur les faux billets, le co-président de la commission rappelle qu'ils ont "contribué au fiasco, mais ce n'est pas le fait principal". Quant aux chiffres avancés par Gérald Darmanin, il est "incapable de l'établir". Pour les connaître, il faudra attendre les conclusions de l'enquête du procureur de Bobigny. Mais François-Noël Buffet estime que le ministre a "positivement évolué", reconnaissant les problématiques et s'excusant. 

À lire aussi

Autre responsabilité pointée : celle du préfet de police Didier Lallement qui a annoncé son départ. "Cela permettra de tourner une page", commente le co-président qui relève "des erreurs importantes" dans l'organisation et un manque d'anticipation.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/