3 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : pourquoi on en attend trop de l'équipe de France

DÉCRYPTAGE - L'équipe de France a globalement déçu au cours du premier tour de l'Euro du fait de son statut de potentiel vainqueur. Au point que l'on se demande si les attentes qu'elle suscite sont réalistes.

Kingsley Coman sous les couleurs de l'Équipe de France
Kingsley Coman sous les couleurs de l'Équipe de France Crédit : AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Des critiques, des remises en question et des espoirs. Le parcours de l'équipe de France est disséqué dans cet Euro 2016, où les hommes de Didier Deschamps espèrent bien aller le plus loin possible. Dotée de joueurs de talents qui brillent dans de grands championnats, l'équipe suscite des attentes en termes de résultats mais surtout en terme de contenu, de jeu et de spectacle. Si elle a donné lieu à des scénarios haletants, elle laisse un goût d'inachevé tant elle manque de fluidité. Biberonné au jeu de passe espagnol repris aussi par les Allemands, le public veut croire que son équipe peut enchaîner les séquences de maîtrise technique.

Mais finalement n'est-ce pas une attente démesurée par rapport aux possibilités actuelle de l'équipe de France ? Les observateurs n'émettent-ils pas des critiques calquées sur des standards correspondants plus à leurs envies et aspirations plutôt qu'à ce que les Bleus peuvent fournir dans l'instant et intrinsèquement ? 

Il n'y a plus de joueurs majeurs dans de grands clubs

L'équipe de France dispose de beaucoup de talents à quasiment tous les postes et c'est en partie sur cela que sont bâtis les espoirs des uns et des autres. Mais à y regarder de plus près, quels joueurs français font partie des 5 meilleurs joueurs d'Europe à leur posteHugo Lloris et Antoine Griezmann peuvent intégrer les top 5 des gardiens et attaquants européens. À condition tout de même que Griezmann soit pris dans sa position avec l'Atletico, soit en attaquant axial dans un 4-4-2. Sur tous les autres postes, on trouvera au moins 5 joueurs européens de meilleur niveau. Il n'est pas question ici de talent pur mais de niveau actuel. L'Euro 2016 se joue en ce moment. En corollaire, il n'y a pas de joueurs français ayant un rôle majeur dans un grand club européen. 

Lorsque la France gagne, Zidane est le stratège de la Juve, Deschamps son patron, Desailly un taulier du grand Milan AC et Platini un Ballon d'or en titre. Par ailleurs Barthez, Lizarazu, Thuram, Giresse, Luis Fernandez et autres Emmanuel Petit figuraient parmi les meilleurs au monde à leurs postes, à leur époque. Dans cette équipe, mis à part Lloris, Griezmann et dans une moindre mesure Pogba, les joueurs ne sont pas des indispensables de grands clubs européensPayet et Kanté sont certes incontournables à West Ham et Leicester mais n'évoluent pas dans des top clubs. Martial et Coman sont encore trop jeunes pour aspirer à ce statut à Manchester United et au Bayern Munich. Compliqué alors de demander à ces joueurs de changer de dimension en si peu de temps avec les Bleus, au risque de les voir atteindre un plafond de verre. 

Un manque d'expérience du très haut niveau

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Trop peu de joueurs de cette équipe ont connu un dernier carré de Ligue des champions ou une victoire. Et aucun n'est allé loin dans une phase finale en sélection. D'ailleurs, le quart de finale de la Coupe du monde 2014 face aux Allemands a mis en exergue une certaine naïveté des Bleus à ce niveau. En 1998, l'équipe s'était fait les dents sur une demi-finale à l'Euro 1996 et les joueurs avaient connu en club des campagnes européennes solides. Si le talent peut parfois pallier au manque d'expérience, c'est plus compliqué sur le long terme et face à des équipes qui combinent les deux. Par exemple, l'Allemagne reste sur une série de 5 demi-finales consécutives en compétitions officielles. L'Espagne a gagné 3 des 4 dernières, l'Italie de son côté est finaliste du dernier Euro. 

Des résultats forts de la part de ces grandes nations, qui en plus ont l'avantage d'avoir des joueurs partageant la même culture de jeu. Il y a une cohérence dans la formation et le QI football des joueurs allemands, italiens et espagnols. En arrivant en sélection, les joueurs ont un terreau commun, celui de la connaissance tactique du football. Peu importe le schéma de jeu, les joueurs comprennent les déplacement et les attentes d'une organisation donnée. Certes, il incombe alors à l'entraîneur de mettre les bons joueurs à la bonne place afin d'en tirer le meilleur. Et c'est là que Didier Deschamps étonne. Généralement pragmatique, capable de construire des forteresses défensives qui évoluent en contre avec des flèches devant, il semble vouloir faire jouer cette équipe qui n'a que quelques mois d'existence. Et si c'était lui... qui en espérait trop ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783754935
Euro 2016 : pourquoi on en attend trop de l'équipe de France
Euro 2016 : pourquoi on en attend trop de l'équipe de France
DÉCRYPTAGE - L'équipe de France a globalement déçu au cours du premier tour de l'Euro du fait de son statut de potentiel vainqueur. Au point que l'on se demande si les attentes qu'elle suscite sont réalistes.
https://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-pourquoi-on-en-attend-trop-de-l-equipe-de-france-7783754935
2016-06-20 17:02:59
https://cdn-media.rtl.fr/cache/B2Qr_Z5Kk6RFnxmhVWNdwQ/330v220-2/online/image/2016/0615/7783688253_kingsley-coman-pourrait-debuter-face-a-l-albanie.jpg