3 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 - France-Cameroun : Didier Deschamps utilise-t-il le bon schéma ?

DÉCRYPTAGE - L'équipe de France inquiète depuis plusieurs mois à cause d'une défense friable. Et si c'était à cause d'un système de jeu trop ambitieux ?

Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France de football
Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France de football Crédit : AFP / Franck Fife
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

France-Cameroun n'a pas échappé à la règle des matches de préparation à une grande compétition, et est suivi d'une vague d'enthousiasme, ou d'inquiétude. Certains garderont les 3 buts marqués par les Bleus mais d'autres les 2 buts encaissés et qui posent question concernant un secteur de jeu en chantier. Mais aujourd'hui la véritable interrogation n'est-elle pas en amont ? En mettant en comparaison les performances des joueurs en club et celles qu'ils produisent en Bleus, on peut se demander si le schéma et l'animation du jeu sont bien adaptés aux joueurs alignés et choisis. 

Par ailleurs, la nouvelle tendance de l'équipe à produire du jeu, si elle est enthousiasmante et va dans le bon sens, n'est pas dans l'ADN des Bleus ni celle de Didier Deschamps, et ce changement louable prend du temps et ce fait en profondeur. Un temps que l'équipe de France n'a pas à 10 jours de l'Euro. 

Les bons hommes pour le bon système ?

Didier Deschamps a choisi de mettre en place un 4-3-3, lui l'adepte du 4-4-2 avec Monaco et du 4-2-3-1 avec l'Olympique de Marseille. Si rien ne pose fondamentalement problème dans ce choix, il a toujours semblé peu adapté aux joueurs de l'équipe de France. Griezmann, Payet, Martial, Giroud ou Coman n'évoluent pas dans ce schéma de jeu en club, et la complémentarité dans cette configuration nécessite beaucoup d'ajustements. Ainsi, si Payet évolue sur le côté droit, et Griezmann à gauche avec Giroud en pointe (le trio qui devrait débuter l'Euro), on peut tiquer sur le positionnement des ailiers. Payet ne joue clairement plus sur un côté et a explosé en étant libre de se balader sur le front de l'attaque. Griezmann de son côté devient l'un des top joueur d'Europe dans un 4-4-2, en pointe et lui aussi libre. Bien entendu le Madrilène est capable de s'adapter et sera sans doute le clé pour que le trio ne se marche pas dessus. 

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Autre particularité de ce schéma, il oblige à avoir des latéraux offensifs lors de la possession du ballon, ceux-ci devant bien entendu disposer d'une belle qualité de centre. Or c'est bien un manque flagrant dans le football français en général. Mathieu Debuchy a semblé être une solution à droite mais n'est pas dans la liste. Jallet est plus technique que Sagna mais c'est ce dernier qui joue, lui qui fait une bonne saison avec City dans une schéma plus défensif et sans vraiment arpenter son couloir en phase offensive. À gauche, Évra est indéboulonnable malgré le manque d'assurance en défense et sa stérilité offensive. 

Et si Deschamps était moins ambitieux ?

Mais "Tonton Pat" est important dans le groupe et sa présence rassure tout le monde. Dans ce système, Matuidi colmate les brèche et Lassana Diarra doit parfois couvrir énormément d'espace, ce qui expose la défense axiale déjà peu rassurante. Ce qui remet peut-être en cause l'animation du 4-3-3 ou le schéma en lui-même à défaut de changer les joueurs. En effet, même si la demande de spectacle est presque unanime, elle fera grincer des dents si elle est au détriment du résultat. Avec un bloc équipe plus bas comme au Mondial 2014, Hugo Lloris semblait mieux protégé. On n'oubliera pas que c'est aussi dans une sorte de 4-4-2 face à la Suisse que la France a produit sa plus belle prestation au Brésil. Ce système permet lors de la perte de balle d'opposer un double rideau de joueurs capable de ralentir l'adversaire. 

Avec une défense aussi peu rodée, avec des arrières latéraux aussi peu efficaces dans la couverture du couloir dans un 4-3-3 et un milieu de terrain pas toujours équilibré, ne faut-il pas privilégier un schéma avec moins d'ambition et plus d'efficacité ? D'autant que cette fois-ci, et contrairement à 2014, les Bleus disposent de vraies flèches capables d'avaler les espaces et de fuser très vite. Griezmann, Martial, Coman et autres Payet sont capables d'attaques éclaires. Matuidi est bien plus efficace lorsqu'il y a de l'espace. Il ne peut pas jouer dans un petit périmètre. À l'image du Real d'Ancelotti et de son PSG, le jeu direct peut-être une manière de faire le spectacle tout en sécurisant sa défense. Et c'est certainement plus facile à mettre en place qu'un jeu léché. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Patrice Evra
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783450186
Euro 2016 - France-Cameroun : Didier Deschamps utilise-t-il le bon schéma ?
Euro 2016 - France-Cameroun : Didier Deschamps utilise-t-il le bon schéma ?
DÉCRYPTAGE - L'équipe de France inquiète depuis plusieurs mois à cause d'une défense friable. Et si c'était à cause d'un système de jeu trop ambitieux ?
https://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-france-cameroun-didier-deschamps-utilise-t-il-le-bon-schema-7783450186
2016-05-31 14:22:57
https://cdn-media.rtl.fr/cache/335VQFmcfI_VT8VCR07r5A/330v220-2/online/image/2016/0505/7783114924_didier-deschamps-selectionneur-de-l-equipe-de-france-de-football.jpg