3 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 - France-Cameroun : l'occasion de rôder la paire Rami-Koscielny

PRÉSENTATION - La rencontre France-Cameroun de ce lundi 30 mai sera avant tout l'occasion de rôder la charnière centrale de la défense.

Adil Rami et Laurent Koscielny (en arrière plan) devraient former la charnière centrale des Bleus
Adil Rami et Laurent Koscielny (en arrière plan) devraient former la charnière centrale des Bleus Crédit : AFP
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

L'Euro 2016 va certainement déjà démarrer pour l'équipe de France lors de sa rencontre de ce lundi 30 mai face au Cameroun. Pour son premier match de préparation, bien qu'il soit amical, la sélection française aura certes à se dérouiller les jambes sans se blesser, mais Didier Deschamps aura lui un œil attentif à un secteur défensif décimé, pour lequel il a dû changer la composition de sa liste des 23. Amputé de son joyau Raphaël Varane, le "back four" des Bleus devrait donc accueillir Adil Rami, non sélectionné au départ mais qui revient et semble devoir enfiler le costume de titulaire

Déjà problématique quand tout le monde était sur le pont, la défense française doit se faire de nouvelles affinités à 11 jours du coup d'envoi de France-Roumanie le 10 juin au Stade de France. Néanmoins, et malgré l'urgence, Deschamps a eu le réflexe de garder une certaine cohérence, malgré le sentiment d'improvisation né du rappel d'Adil Rami. 

Profiter de chaque occasion pour rôder la charnière

Le 24 mai, Raphaël Varane déclarait forfait en raison d'une blessure à la cuisse, un titulaire incontournable est touché et les Bleus doivent changer leur organisation défensive. Déjà en chantier et pas très rassurante, la charnière sera expérimentale avec au maximum deux matches de préparation pour tenter de régler les automatismes. Certes les deux joueurs ont évolué déjà deux fois ensemble en sélection en 2011 face aux États-Unis, et en 2012 lors du quart de finale de l'Euro face à l'Espagne. Une victoire et un nul, mais depuis 4 ans aucune association n'a été tentée entre Rami, parti se relancer avec le FC Séville après des échecs à Valence et au Milan AC, et Koscielny taulier d'une équipe d'Arsenal pas toujours sereine. 

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

Il faudra donc redoubler de concentration et d'effort afin de rendre le duo complémentaire, mais aussi le quatuor de derrière qui doit affiner les couvertures dans le jeu avec les latéraux et les milieux, ainsi que la communication avec Hugo Lloris. Sans oublier les coups de pieds arrêtés, sur lesquels les adversaires sauront appuyer lors des grosses échéances. Non sélectionné dans la liste initiale des 23, Adil Rami est donc l'invité surprise et devrait être promu en titulaire. Didier Deschamps prend donc ce risque, qui est peut-être dans son esprit le moins délicat. 

La meilleure solution pour une défense solide

Ainsi, si le rappel du Sévillan peut paraître incongru, il est tactiquement le plus censé. En effet, et en prenant en compte la composition du groupe France, installer Rami en titulaire est la moins mauvaise solution en l'absence de Varane. Ainsi, il n'y a qu'un seul changement dans la ligne arrière alors qu'une recomposition avec les joueurs appelés dès le 12 mai aurait occasionné de plus gros chamboulements. Avec Mathieu et Mangala en remplaçants possibles de Varane, Didier Deschamps n'avait à sa disposition que des gauchers exclusifs dans l'axe. Un casse-tête tactique. 

Pour faire avec ses joueurs, Koscielny aurait été obligé de glisser dans l'axe droit, où il n'a pas de repères, afin d'être associé à Mangala. Ce qui obligeait à travailler les repères du joueur d'Arsenal mais aussi ses automatismes avec le défenseur de Manchester City. Trop de changements donc pour un secteur où les assurances étaient rares. Certes, on pourra arguer que Didier Deschamps aurait pu prévoir deux droitiers pour doubler les postes, mais le sélectionneur a lui-même expliqué qu'il n'était pas pertinent de prévoir Adil Rami dans la liste des réservistes, ce dernier ayant joué une finale de Ligue Europa le 18 mai et n'aurait pas été présent au stage de Biarritz. La défense Sagna-Rami-Koscielny-Evra est donc à ce jour la meilleure possible, offrant même des garanties que certains jugeront plus solides que celle prévue au départ, avec Varane.  

Équipe de France probable face au Cameroun

Hugo Lloris - Bacary Sagna, Adil Rami, Laurent Koscient, Patrice Evra - Lassan Diarra, Paul Pogba, Blaise Matuidi - Dimitri Payet, Olivier Giroud, Kingsley Coman.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Laurent Koscielny
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783433463
Euro 2016 - France-Cameroun : l'occasion de rôder la paire Rami-Koscielny
Euro 2016 - France-Cameroun : l'occasion de rôder la paire Rami-Koscielny
PRÉSENTATION - La rencontre France-Cameroun de ce lundi 30 mai sera avant tout l'occasion de rôder la charnière centrale de la défense.
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-france-cameroun-l-occasion-de-roder-la-paire-rami-koscielny-7783433463
2016-05-30 12:26:00
http://media.rtl.fr/cache/NAxjlDFp6IgqwL8UzmKk4w/330v220-2/online/image/2016/0530/7783434458_adil-rami-et-laurent-koscielny-en-arriere-plan-devraient-former-la-charniere-centrale-des-bleus.jpg