1 min de lecture Décès

Eugène Saccomano est décédé à l'âge de 83 ans

PORTRAIT - Grande voix du football à la radio et à la télévision des années 1970 jusqu'au début des années 2010, le journaliste au ton inimitable n'était pas qu'un passionné de football.

>
Eugène Saccomano est décédé à l'âge de 83 ans Crédit Image : RTL | Crédit Média : Christian Ollivier | Durée : | Date :
Christian Ollivier
Christian Ollivier édité par Gregory Fortune

Le football perd l'une de ses plus grandes voix. Eugène Saccomano, "Gégène" pour ses amis, "Sacco" dans le milieu du foot, imité mais au fond inimitable avec son célèbre "Ooooon refait le match", s'est éteint à l'âge de 83 ans. Son décès a été annoncé lundi 7 octobre en début d'après-midi.

Eugène Saccomano, présentateur, commentateur, en studio ou dans les stades, une légende vous diront les plus flatteurs, une grande voix du foot rectifieront les connaisseurs. Un petit bonhomme qui arpente les couloirs d'une salle de rédaction, comme l'on disait autrefois. Europe 1 à partir de 1970 pour un premier énorme pan de sa carrière. Avant les sports, les journaux de la matinale.

Puis RTL à partir de 2001, à l'âge de la retraite, qu'il ne veut surtout pas prendre sous peine disait-il de première "petite mort". Infatigable de l'antenne, il sera mis dans les meilleures conditions, deviendra la voix du foot de la station de la rue Bayard, quitte parfois à en faire un peu trop avec les auditeurs.

Auteur du scénario de "Borsalino"

Grande gueule, qui d'une voix surjouée hors antenne également, déplorait que sa télévision, son "moniteur" comme il disait, ne fonctionne pas. Eugène roi de l'anecdote, de la bonne histoire et des scoops : Michel Platini à la Juve (1982), la caisse noire à Saint-Étienne avec Jacques Vendroux (1981), et en 1972 il revendique la primeur de l'attentat des JO de Munich.

À lire aussi
Raymond Poulidor, le 15 juillet 1974. décès
Décès de Raymond Poulidor : ses obsèques célébrées le 19 novembre dans son village limousin

Mais Eugène Saccomano, natif de Marseille, ce n'était pas que le sport. Amoureux d'écriture, fasciné par les destins controversés de Céline et Giono, ils leur consacrera deux ouvrages. Quant à son tout premier roman Bandits à Marseille, il deviendra Borsalino au cinéma.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Eugène Saccomano
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants