1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. France-Ukraine : les Bleus cartonnent, Giroud dépasse Platini
8 min de lecture

France-Ukraine : les Bleus cartonnent, Giroud dépasse Platini

COMPTE-RENDU - Avant de recevoir le Portugal et de se rendre en Croatie en Ligue des Nations, les Bleus ont écrasé l'Ukraine (7-1) en amical, mercredi 7 octobre au Stade de France.

Houssem Aouar et Olivier Giroud au Stade de France le 7 octobre 2020
Houssem Aouar et Olivier Giroud au Stade de France le 7 octobre 2020
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Le dernier gros carton de l'équipe de France remontait au 8 juin 2014 lors d'un match amical face à la Jamaïque (8-0) - le record datant du 6 septembre 1995 face à l'Azerbaïdjan (10-0). Comme cela était prévisible, les Bleus ont écrasé une équipe d'Ukraine amoindrie par la pandémie de coronavirus (7-1), mercredi 7 octobre, encore en amical, au Stade de France.

Les buteurs de la soirée sont Edouardo Camavinga (9e), qui célébrait sa première titularisation, Olivier Giroud (24e, 33e), qui dépasse Michel Platini (42 buts en Bleu contre 41 pour la légende des années 1980), Vitaily Mykolenko contre son camp (39e), Corentin Tolisso (65e), Kylian Mbappé (82e) et Antoine Griezmann (89e). 

L'Ukraine du sélectionneur Andreï Shevchenko a sauvé l'honneur par Viktor Tsygankov (52e). Organisés en 4-4-2 losange avec Steven Nzonzi en sentinelle et Houssem Aouar en meneur de jeu au coup d'envoi, les Bleus n'auront été inquiétés que durant le premier quart d'heure de la seconde période.

Place au Portugal, dimanche 11 octobre

Les champions du monde étirent leur série de victoires à cinq depuis un nul (1-1) à domicile face à la Turquie en octobre 2019, à dix leur nombre de rencontres invaincues depuis une défaite face aux Turcs en juin 2019 (2-0), et n'ont perdu que trois de leurs 39 derniers matches - face à la Colombie en mars 2018 (2-3) et aux Pays-Bas en septembre 2018 (2-0) e plus de la Turquie.

À lire aussi

Ils enchaîneront dimanche 11 octobre (20h45), encore au Stade de France, face au Portugal de Cristiano Ronaldo, pour le choc du groupe 3 de la Ligue A de la Ligue des Nations. Leur troisième match en huit jours de cette séquence d'octobre est prévu mercredi 14 octobre (20h45) à Zagreb. 

Giroud dépasse Platini

Dans son jardin du Stade de France, Giroud a fêté sa 100e sélection, enfilé le brassard de capitaine pour la première fois puis le costume de deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, qu'il a chipé à Michel Platini grâce à un doublé en première période, d'une superbe frappe enroulée du gauche et de la tête (24e, 34e).

Pour ce tour de chauffe avant de recevoir le Portugal de Cristiano Ronaldo, Didier Deschamps avait aligné une équipe principalement de remplaçants et de jeunes pousses, encadré par le doyen Steve Mandanda (35 ans) dans les buts et l'inamovible Giroud (34 ans), donc, associé à Anthony Martial en attaque.

En excluant Giroud, les Bleus présents au coup d'envoi comptaient un peu plus de 16 sélections en moyenne au compteur, un chiffre que les jeunes Dayot Upamecano (21 ans, troisième cape), Houssem Aouar (22 ans, première) et Eduardo Camavinga (17 ans, deuxième) ont fortement tiré vers le bas.

Camavinga régale d'entrée

Les jeunes promesses ont su rendre au patron des champions du monde la confiance accordée, en même temps que ravir le millier de spectateurs (partenaires de la FFF, club des supporters et familles des joueurs) présents dans les tribunes du Stade de France par ces temps de regain de la pandémie de coronavirus. 

Upamecano s'est montré plus solide que lors de ses deux premières sorties de septembre, Aouar a multiplié les initiatives pour sa première apparition dans le groupe France et Camavinga a donné un peu plus d'épaisseur à son image de phénomène, d'un premier but sous le maillot bleu qui a lancé le festival offensif.

Comme un symbole, le milieu de Rennes a mis à profit une tête de Giroud repoussée par le gardien pour devenir, à 17 ans et 10 mois, le plus jeune buteur français de l'après-guerre. Et quel but.  Dos à la cage ukrainienne, il a logé le ballon dans les filets d'un subtil retourné (9e), arrachant un large sourire au sélectionneur.

Pogba de retour

Tout n'a pas été parfait malgré tout, notamment en seconde période où la machine bleue s'est quelque peu grippée. Les Ukrainiens, bien qu'affaiblis ces derniers jours par une flopée de blessures et de contaminations au coronavirus, ont retrouvé des forces et de la confiance par Tsygankov, buteur (53e) une minute avant qu'Oleksandr Zubkov ne trouve le poteau droit de Mike Maignan (1re sélection), successeur à la pause de Mandanda, gêné physiquement.

Deschamps a aussi pu relancer des remplaçants comme Corentin Tolisso, buteur (65e), et de lancer après la pause Raphaël Varane, Wissam Ben Yedder et Paul Pogba, plus vu sous le maillot bleu depuis juin 2019. Entrés également en seconde période, Kylian Mbappé (82e) et Antoine Griezmann (89e) y sont allés de leur but.

Fiche technique :

Match amical
A Saint-Denis (Stade de France) : France bat Ukraine 7 à 1 (4-0 à la mi-temps)
Spectateurs : 1.000
Arbitre : A. Treimanis (LAT)
Buts :
France : Camavinga (9), Giroud (24, 34), Mikolenko (39 c.s.c.), Tolisso (65), Kylian Mbappé (82), Griezmann (89)
Ukraine : Tsyhankov (53)
Avertissements :
Ukraine : Malinovskiy (43), Kharatin (51), Konoplia (61)
Les équipes :
France : Mandanda (Maignan 46) - Pavard, Upamecano (Varane 46), Lenglet, Digne - N'Zonzi, Camavinga (Pogba 59), Tolisso, Aouar (Griezmann 59) - Martial (Kylian Mbappé 46), Giroud (cap) (Ben Yedder 73)
Entraîneur : Didier Deschamps
Ukraine : Bushchan - Konoplia, Zabarnyi, Mikolenko (Cheberko 46), Mykhaylichenko (Sobol 46) - Makarenko (Shepelev 62), Yarmolenko (cap) (Yaremchuk 62) - Kharatin - Malinovskiy (Tsyhankov 46), Shaparenko, Zubkov (Bezus 71)
Entraîneur : Andrei Shevchenko

Le film de la soirée :

23h00 - C'est terminé au Stade de France, l'équipe de France s'impose 7-1 face à l'Ukraine, avec des buts de Camavinga (9e), Giroud (24e, 33e), Mykolenko contre son camp (39e), Tolisso (65e), Mbappé (82e) et Griezmann (89e).

89e - Et de sept pour les Bleus avec une frappe du gauche de Griezmann légèrement déviée. 7-1. 

86e - Mbappé altruiste, la défense ukrainienne se dégage.

82e - Mbappé marque le 6e but français, et quel but, en force du droit sous la barre après une remise de Ben Yedder et une accélération depuis la droite. 6-1.

79e - La reprise de Pogba après un corner repoussée sur sa ligne par un défenseur ukrainien, en l’occurrence Bezus.

74e - Dernier changement côté français, Giroud cède sa place à Ben Yedder après avoir manqué le triplé de la tête sur corner. Varane prend le brassard de capitaine.

72e - Mbappé récupère le ballon le long de la ligne de touche à gauche, accélère, repique dans l'axe et s'écroule dans la surface. L'arbitre lui demande de se relever.

65e - Tolisso marque le 5e but français. 5-1. Le milieu du Bayern combine avec Mbappé, et enroule du droit sans contrôle dans la lucarne gauche de Bushchan.

61e - L'Ukraine a frappé six fois au but lors de ce premier quart d’heure de la seconde période.

60e - Aouar et Camavinga sortent pour Griezmann et Pogba.

54e - Et le poteau droit qui sauve Maignan sur une frappe de Zubkov.

52e - L'Ukraine réduit le score sur une superbe frappe de Tsygankov. 4-1.

50e - Les Bleus évoluent ce soir en 4-4-2 losange.

47e - L'Ukraine n'a jamais encaissé plus de quatre buts dans osn histoire.

22h13 - Les Bleus donnent le coup d'envoi de la seconde période.

22h12 - Les joueurs sont de retour sur la pelouse. Maignan (1re sélection) et Varane remplacent Mandanda et Upamecano, touchés, et Mbappé supplée Martial. Les Ukrainiens ont également procédé à trois changements.

21h56 - C'est la pause à Saint-Denis, les Bleus mènent déjà 4-0 grâce au 1er but de Camavinga, à un doublé de Giroud qui dépasse Platini et à Mykolenko contre son camp.

44e - Reprise de volée du gauche de Aouar dans le petit filet extérieur sur un centre de Pavard.

41e - Mandanda se couche bien sur ce coup-franc ukrainien. Et encore une fois sur une nouvelle frappe de Malinovsky.

39e - 4-0 pour les Bleus. C'est Mykolenko qui marque contre son camp sur ce corner tiré par Aouar.

38e - Bushchan s'interpose encore devant Martial.

36e - Première frappe ukrainienne, signée Malinovsky. C'est hors cadre.

35e - 12 tirs à 0 pour les Bleus, dont 7 cadrés.

33e - 42e but en Bleu pour Giroud, qui a suivi de la tête sur une frappe sèche de Aouar repoussée par Bushchan. 3-0 pour les Bleus.

31e - La parade de Bushchan sur la frappe de Tolisso. Corner. La reprise de Lenglet passe au dessus.

29e - Coup-franc tiré côté gauche par Aouar, la tête de Lenglet n'inquiète pas l'Ukraine.

24e - ET DE DEUX POUR LES BLEUS. 2-0. C'est signé Olivier Giroud, d'une frappe du gauche enroulée pleine lucarne. L'avant-centre de 34 ans égale Michel Platini avec 41 buts en Bleu. Il n'y a plus que Thierry Henry devant lui (51).

22e - Camavinga tente la volée des 20 m, c'est de peu au dessus du but ukrainien.

21e - Mandanda percuté par Makarenko. Faute en faveur du gardien français.

19e - Malinovsky ne parvient pas à placer sa frappe dans la surface, Mandanda se saisit du ballon sans difficulté.

17e - Sur des pertes de balle au milieu de Camavinga et Aouar, les Ukrainiens sont parvenus à basculer dans le camp français, mais sans s'approcher des buts de Lloris.

14e - Parade du pied de Bushchan sur une frappe en angle fermée de Martial côté gauche de la surface.

9e - La France ouvre le score grâce à Camavinga. Première titularisation et premier but en Bleu pour le jeune Rennais de 17 ans. Digne centre, trouve la tête de Giroud, que repousse le gardien ukrainien. Le ballon revient sur Camavinga qui, dos au but, place une retournée lobée du gauche dans la lucarne. 1-0.

7e - Centre de Pavard contré en corner. Les jaunes se dégagent.

6e - Première opportunité française signée Pavard en demi-volée dans la surface sur un centre de Digne, c'est dévissé.

5e - Nzonzi évolue devant la défense et Aouar en soutien des deux attaquants, entouré par Tolisso et Camavinga.

3e minute - L'Ukraine parvient à tenir le ballon et à le faire circuler dans ces premières minutes.

21h10 - C'est parti au Stade de France, ce sont les Ukrainiens qui ont donné le coup d'envoi.

21h09 - Une minute de silence est respectée en hommages aux victimes des inondations dans le Sud-Est de la France.

21h03 - Andreï Shevchenko est à la tête de la sélection ukrainienne depuis 2016. Son bilan est de 57,6% de victoires en 33 matches.

20h56 - Seulement deux titulaires de la finale du Mondial 2018 sont alignés d'entrée ce soir : Benjamin Pavard et Olivier Giroud.

20h50 - Six changements seront autorisés ce soir, contre cinq dimanche et mercredi prochain en Ligue des Nations.

20h44 - Le coup d'envoi de cette rencontre est prévu à 21h10. Ce sera 20h45 contre le Portugal et la Croatie.

20h37 - Avec 100 sélections, Olivier Giroud est le huitième Français le plus sélectionné de l'histoire derrière Lilian Thuram (142, record), Thierry Henry (123), Marcel Desailly (116), Hugo Lloris (116), Zinédine Zidane (108), Patrick Vieira (107) et Didier Deschamps (103).

20h29 - La charnière centrale ukrainienne affiche une moyenne d’âge de 19,5 ans.

20h23 - Touché par le coronavirus, le Lyonnais Léo Dubois a dû cédé sa place au Madrilène Ferland Mendy.

20h15 - Privée de trois de ses gardiens de but testés positifs au coronavirus, l'Ukraine a inscrit sur la feuille de match son entraîneur des gardiens Oleksandr Shovkovskiy, 45 ans, qui compte 92 sélections, la dernière en 2012.

20h09 - Pour sa 100e sélection, Olivier Giroud portera le brassard de capitaine ce soir, une première pour lui.

20h04 - Les équipes de départ sont connues. Aouar et Camavinga sont titulaires côté français dans un 4-4-2, Mbappé et Griezmann remplaçants :

France : Mandanda - Pavard, Upamecano, Lenglet, Digne - Nzonzi, Camavinga, Tolisso, Aouar - Martial, Giroud

Ukraine : Bushchan - Konoplya, Zabarny, Mykolenko, Mykhaylichenlo - Makarenko, Kharatin - Malinovsky, Shaparenko, Zubkov - Yarmolenko

20h00 - Bienvenue et bonsoir à toutes et à tous.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/