1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. ÉDITO - Droits à l'image, FFF, Mbappé, Pogba, Diallo... Crise sans fin pour le foot français
2 min de lecture

ÉDITO - Droits à l'image, FFF, Mbappé, Pogba, Diallo... Crise sans fin pour le foot français

Grand public et passionnés de football éprouvent peut-être un sentiment de ras-le-bol ces derniers jours face aux histoires, polémiques et affaires. Pas la peine de s'allonger sur un divan, c'est normal.

Paul Pogba et Kylian Mbappé à Clairefontaine le 21 mars 2022
Paul Pogba et Kylian Mbappé à Clairefontaine le 21 mars 2022
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
ÉDITO - Droits à l'image, FFF, Mbappé, Pogba, Diallo... Crise sans fin pour le foot français
00:01:40
Christian Ollivier - édité par Gregory Fortune

Nouvelles tensions lundi 19 septembre au sein de l'équipe de France réunie à Clairefontaine à deux jours d'un match contre l'Autriche dans le cadre de la Ligue des Nations. Raison de cette discorde : une séance photo pour les sponsors à laquelle doivent participer les joueurs mardi 20 septembre. C'est dans leur contrat, mais ce n'est pas du goût de Kylian Mbappé, qui souhaite revoir le contrat d'image collectif associé à l'équipe de France.

Un accord a finalement été trouvé dans la soirée et la séance aura bien lieu. Mais cette nouvelle histoire s'ajoute aux autres polémiques et affaires de cette rentrée. Dans ce climat, grand public et passionnés de football éprouvent peut-être un sentiment de ras-le-bol. Pas la peine de s'allonger sur un divan, c'est normal, il faut patienter, la sortie du tunnel n'est sans doute pas pour tout de suite. 

Règlements de compte à la FFF, vrais-faux SMS à caractères sexuelsPaul Pogba racketté, Benjamin Mendy accusé de viol, la Parisienne Aminata Diallo en détention pour association de malfaiteur... Et voila Kylian Mbappé enfiler son gilet jaune de milliardaire. L'argent nerf de la guerre, mais pas seulement, dans une négociation que l'entourage du joueur souhaite revoir. 

Il ne faut pas rêver

Christian Ollivier

Question d'éthique, avertissait son avocate en mars dernier. Le joueur de 23 ans tient à sa bonne image et ne partage pas les valeurs de certaines marques : fast food, sodas, paris sportifs, sponsors des Bleus et concurrents de ceux du PSG, où là l'attaquant ne trouve rien à redire. Soyons justes également : ses conseillers insistent sur l'abus de notion d'image collective, où quand Mbappé est systématiquement choisi pour les photos et ses collègues beaucoup moins. 

Pour l'instant, Noël Le Graët, fragilisé, reste sourd à tout ca. Mais cela va changer, a annoncé la Fédération, qui "s'engage à réviser" la convention sur les droits à l'image la liant aux Bleus "dans les plus brefs délais". Business is business. Ah, si les Bleus, fiers de représenter la France, pouvaient jouer gratuitement, il n'y aurait pas de débat. Mais il ne faut pas rêver.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire