2 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Droits TV de la Ligue 1 : 3 questions sur l'appel d'offres de lundi

ÉCLAIRAGE - Après la fin de l'aventure Mediapro, quel nouveau diffuseur pour le championnat de France de Ligue 1 ?

>
Droits TV de la Ligue 1 : 3 questions pour comprendre la crise du foot français Crédit Image : Sylvain THOMAS / AFP | Crédit Média : Philippe Sanfourche / RTL | Durée : | Date :
Philippe Sanfourche
Philippe Sanfourche édité par William Vuillez

C'est ce lundi 1er février que l'on devrait connaitre les résultats de l'appel d'offre lancé par la Ligue de Football Professionnel. Les fans de foot vont-ils enfin savoir à quoi s'en tenir ? C'est loin d'être sur. La LFP avait fait savoir mardi 19 janvier qu'elle avait lancé "deux consultations de marché relatives aux droits d’exploitation audiovisuelle" des deux championnats français. 

En fait, la Ligue remet sur le marché les fameux droits de Mediapro, sur 4 ans pour la Ligue 1 et la Ligue 2. On parle de 840 millions d'euros par an, de 16 matches à produire un peu partout en France sur chaque journée de championnat. Autant dire que c'est lourd. Peu de clients sont identifiés. 

On peut même dire qu'il n'y en a qu'un : Canal+, qui détient déjà une partie des droits mais qui n'a pas du tout l'intention d'être le sauveur, à fonds perdu, du foot français. Canalconteste même l'existence de cet appel d'offre devant la justice. 

1. Que reproche Canal+ à la Ligue ?

Canal reproche de ne pas avoir tout remis à plat. Le groupe paye déjà très cher, 330 millions d'euros par an, pour la diffusion de deux matches par semaine. Trop cher estime la chaine cryptée qui fait le même constat que Mediapro : les droits ont été surpayés en 2018. La crise sanitaire, le huis clos ont dégradé le produit. Pour que l'équation soit rentable, il faut revoir à la baisse la facture, et de manière drastique.

2. Y a-t-il un risque qu'aucun diffuseur ne fasse de proposition ?

À lire aussi
Ligue des champions
Mercato : qui est Georginio Wijnaldum, la nouvelle recrue du Paris Saint-Germain ?

Si Canal+ ne répond pas à l'appel d'offre, c'est possible. Comme il est possible que Canal joue un double jeu et se positionne, même à bas prix, pour ne pas prendre le risque de voir un acteur non identifié rafler la mise. On parle de plus en plus d'Amazon, d'Apple, des GAFA en général qui pourraient s'engouffrer dans la brèche pour percer un peu plus le marché français. Mais ce sera de toute façon pour un montant très à la baisse par rapport aux sommes passées.

3. Une chaine gratuite a-t-elle une chance de récupérer la mise ?

C'est peu probable. M6 comme TF1, France TV ont certes proposé dans une période transitoire, d'offrir leur service pour éviter l'écran noir. Mais gratuitement. Or c'est d'argent, de cash, dont les clubs professionnels ont besoin. Plusieurs centaines de millions d'euros que les chaines gratuites ne peuvent et ne veulent pas de toute façon engager.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Télévision Ligue 2
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants