1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. DOCUMENT RTL - Incidents au Stade de France : "Franchement, j'ai eu peur", raconte le président de l'association Paris FC
2 min de lecture

DOCUMENT RTL - Incidents au Stade de France : "Franchement, j'ai eu peur", raconte le président de l'association Paris FC

Le président de l'association Paris Football Club Patrick Gobert était présent au Stade de France, samedi 28 mai pour la finale de la Ligue des champions. Il raconte ce qu'il a vécu.

Les spectateurs de la finale de la Ligue des champions bloqués à l'entrée du Stade de France samedi 28 mai 2022
Les spectateurs de la finale de la Ligue des champions bloqués à l'entrée du Stade de France samedi 28 mai 2022
Crédit : THOMAS COEX / AFP
DOCUMENT RTL - Incidents au Stade de France : "Franchement, j'ai eu peur", le président de la fondation Paris FC
00:03:33
Gregory Fortune
Gregory Fortune

"Franchement, j’ai eu, oui, j’ai eu un peu peur. Enfin, j’ai eu peur, disons-le, j’ai eu peur samedi". Le président de l'association Paris Football Club, Patrick Gobert était présent au Stade de France, samedi 28 mai pour la finale de la Ligue des champions, et a vécu les incidents qui ont émaillé la soirée au plus près.

"On a mis du temps à atteindre le premier barrage, raconte-t-il. Il y avait un premier filtre, on présentait juste le téléphone ou un billet, donc il n’y avait pas vraiment de contrôle : c’était vraiment une espèce de porte ouverte. Après, c’était très près de l’entrée aux portes, donc on a vite été catapultés entre guillemets contre les portes, et notamment nous la porte U où il y a eu beaucoup d’incidents, et là on a pris conscience tout de suite qu’on ne pourrait pas rentrer". 

Pourquoi ? Car "personne n’ouvrait les portes, les gens s’agglutinaient, et il y avait une espèce d’escouade de garçons qui étaient là pour foutre le bazar, ils n’avaient pas de maillot du Real Madrid ou de Liverpool".

Je n’ai jamais eu peur dans un stade, jamais

Patrick Gobert

"J’ai fait trois Coupes du monde, je suis allé un peu partout dans les stades, j’ai été abonné à l’OM qui a quand même un stade chaud, au Parc des Princes, poursuit Patrick Gobert. Je n’ai jamais eu peur dans un stade, jamais. J’ai eu parfois des craintes de croiser des gens un peu chauds, un peu ivres. Mais pour répondre à votre question, franchement, j’ai eu, oui, j’ai eu un peu peur. Enfin, j’ai eu peur, disons-le, j’ai eu peur samedi". 

"J’ai couru, parfois, pour échapper aux gaz (lacrymogènes, ndlr). Il y a deux gars qui m’ont chopé, des gars de là-bas qui m’ont dit 'msieur, msieur, on va vous protéger'. Et en fait, ils n’étaient pas en train de me protéger, ils étaient en train de me toucher à l’intérieur de ma veste. Il y avait des gens qui étaient là pour faire leur petite délinquance, leur petit business. Ils ne sont là que pour ça".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire