1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Coupe du Monde : pourquoi la Fifa et Wenger souhaitent qu’elle ait lieu tous les deux ans
1 min de lecture

Coupe du Monde : pourquoi la Fifa et Wenger souhaitent qu’elle ait lieu tous les deux ans

ÉCLAIRAGE - Le 71e congrès de la Fifa, qui s'ouvre vendredi 21 mai, doit débattre de cette idée. Cela concernerait les compétitions masculines et féminines, avec des objectifs plus ou moins affichés.

Arsène Wenger à Zurich le 17 décembre 2020
Arsène Wenger à Zurich le 17 décembre 2020
Crédit : VALERIANO DI DOMENICO / AFP / POOL
Coupe du Monde : pourquoi la Fifa et Wenger souhaitent qu'elle ait lieu tous les deux ans
01:04
Philippe Sanfourche

Et puis si la Coupe de monde de football avait lieu tous les deux ans et non tous les quatre ans ? Le 71e congrès de la Fifa, qui s'ouvre vendredi 21 mai, doit débattre de cette idée. Le projet est porté par un certain Arsène Wenger, désormais en charge du développement du football à la Fifa. Cela concernerait les compétitions masculines et féminines, avec des objectifs plus ou moins affichés. 

Le premier : redonner du lustre au football de sélection, de remplacer par de vrais matchs à enjeux ces trop longues séquences de phases qualificatives et de matchs amicaux. Voilà pour la plaquette de présentation. Car en coulisses, le projet parait bien plus politique et surtout mercantile : pactole des droits TV, billetterie, commercialisation de licences, produits dérivés...

La Fifa reprend donc la main et poursuit son bras de fer avec sa petite mais puissante sœur européenne, l'UEFA, qui serait vite contrainte d'embrayer à son tour sur un Euro toutes les années impaires. Cela donnerait une grande compétition internationale à la fin de chaque saison. 

Banalisation de l'événement, moins de récupération

Moins de rareté signifie aussi une banalisation de l'événement, plus de matchs, moins de récupération, des joueurs plus souvent blessés et moins disponibles pour des clubs qui payent les salaires au quotidien. Déjà mis en lumière par le projet avorté de Super League, l'antagonisme croissant entre football de club et football de sélection risque de s'amplifier encore davantage.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/