2 min de lecture Mondial 2014 au Brésil

Coupe du monde 2014 - Pays-Bas - Mexique : Ochoa face aux "Oranje"

PRÉSENTATION - Premiers du groupe B, les Pays-Bas affrontent le Mexique, dimanche 29 juin (18 heures), à l'Estádio Castelão de Fortaleza. Ils devront trouver la faille face à la muraille Ochoa.

Guillermo Ochoa lors de Mexique-Croatie le 23 juin 2014
Guillermo Ochoa lors de Mexique-Croatie le 23 juin 2014 Crédit : AFP/E.Dunnand
Grégory Canale Journaliste RTL

Avec Brésil-Chili, c'est sûrement le huitième de finale le plus relevé sur le papier. Les Néerlandais sont opposés au Mexique, dimanche 29 juin (18 heures), à l'Estádio Castelão de Fortaleza. 

La "Furia Oranje", vainqueur du groupe B, doit chasser toute euphorie face à la "Verde", qui tentera enfin de franchir les huitièmes de finale après cinq éliminations consécutives à ce stade.

Meilleure attaque du Mondial 2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), avec dix buts, les Pays-bas partent favoris dans cette rencontre face au deuxième du groupe A, qui pourra compter sur son gardien, Guillermo Ochoa.

Ochoa, l'homme providentiel du Mexique

Au même titre que les Bataves, les Mexicains ont déployé un jeu plutôt offensif pour battre la Cameroun (1-0) et la Croatie (3-1), lors du premier tour. Mais ils peuvent également s'appuyer sur un gardien de but de grande qualité.

À lire aussi
L'Arena Pantanal de Cuiaba, le 13 juin 2014 (archives). Mondial 2014 au Brésil
Brésil : "interventions d'urgence" sur l'un des stades du Mondial

En état de grâce face au Brésil, Guillermo Ochoa a écœuré à lui tout seul les "Auriverdes" (0-0). Sa superbe parade sur une tête de Neymar a même été comparée à l'arrêt légendaire de l'Anglais Gordon Banks face à Pelé au Mondial 1970 au Brésil. L'ancien portier d'Ajaccio est prêt à récidiver face à Robben et Van Persie.

Mais le gardien n'est pas le seul atout de la "Tri". "Chicharito"  Hernández, qui cherchera à briller en attaque, pour trouver un autre club et tourner la page Manchester United où son temps de jeu est réduit.

"Gare à l'euphorie"

Finalistes de la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud, les Pays-Bas bénéficient d'une moitié de tableau plutôt dégagée jusqu'à la finale. Mais les hommes de Luis Van Gaal ont déjà connu des emballements prématurés suivis de grandes désillusions.

Notamment lors de l'Euro 2008, les Néerlandais avaient impressionné en poules avec trois victoires de rang (Italie, France et Roumanie), avant de s'effondrer face à la Russie dès les quarts de finale. 

"C'est vrai qu'à l'époque, nous nous étions emballés, se remémore Wesley Sneijder. Il est possible que notre excès de confiance ait précipité notre perte. Avec Arjen (Robben) et Robin (Van Persie), nous nous sommes chargés cette semaine de mettre en garde nos jeunes équipiers".

"Gare à l'euphorie" a tout simplement prévenu le milieu de terrain "oranje", Georginio Wijnaldum. Perdre à ce stade de la compétition serait une grande contre-performance pour les Néerlandais, qui rêvent d'un premier titre mondial après la finale perdue face à l'Espagne (1-0), il y a quatre ans.

Infographie : les compositions probables de Pays-Bas - Mexique
Infographie : les compositions probables de Pays-Bas - Mexique
Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014
Infographie : le tableau des 8es de finale du Mondial 2014 Crédit : AFP
Infographie : le stade Castelao à Fortaleza
Infographie : le stade Castelao à Fortaleza Crédit : AFP
Infographie : les qualifiés pour les 8es de finale par continent
Infographie : les qualifiés pour les 8es de finale par continent Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Mondial 2014 au Brésil Pays-Bas Mexique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants